Tout frais, entrez!

Régions

Personnalités

Fun

France

Nos trésors

Téléchargement

Liens

Photos

 

Admin

Samedi 14 mars 2015

NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Pestes diverses

Qui a tué Nemstov, par Israël Adam Shamir

Les femmes on les aura, par Mister Chacal

Appel aux évêques de France et aux résistants français, soutien urgent à Farida Belghoul

Féministes, pondeuses et bébés à trois parents, par Maria POUMIER

Obama rate son coup d’Etat au Venezuela

Affaire Charlie, l’art et la manière d’ignorer les éléphants dans une pièce

Les chrétiens et la propagande de la LICRA dans l’Education Nationale

Le roman israélien sur le procureur Nisman

SPECIAL VRAC MOBILISATIONS ACTUALITE RECENTE

Le dilemne du président Poutine, par Natacha Scoupine

Poutine préfère une mauvais paix, par Israël Shamir

DU COURAGE D’ÊTRE LOGIQUE : AVORTEMENT ET FAUSSES LÉGITIMATIONS

Le problème de Moscou, c’est qu’il lui faut traiter avec des imbéciles et des vassaux

Affaire Nisman-AMIA, le prétexte pour un changement de régime en Argentine

Charlie Carpette-Lavette pour les tout-petits

Apologie du terrorisme, hypocrisie et terreur intellectuelle

Putsch mondial à deux volets, (une première, mais c'est raté)

Porcnographie et terrorisme, le lien structurel

Sur l’esclavage en Islam, par Les Pacifistes de Tunis

Nous, chétiens de Palestine, disont "Allahu Akhbar"

AMIA suite: l’affaire Charlie et l’affaire Nisman, une tentative de putsch global

Face à une tentative de coup d’Etat israélien, la présidente argentine dissout les services secrets

Le système veut nous dissoudre, par Lucien Cerise

Farida Belghoul crée le ministère de l’instruction publique

Argentine, le suicide du procureur Nisman ouvre une nouvelle étape

La Russie ne se laisse plus faire, par Israël Adam Shamir

Poutine n'ira plus à La Horde, par Israël Shamir

Charlie, Carlos, BD: quand les conspis et les autres conspuent

Les rabbins orthodoxes anti-sionistes répondent aux déclarations de Netanyahu

Quand Jaurès parlait des" fanatiques de l’islam"

La Fin de Charlie, par Maria Poumier

Dossier La Russie nous éclaire

Dossier Cuba: de blocus en chantages perdants perdants gagnants gagnants

Papauté et Palestine 1921

L'esclavage en terre d’islam

Rappel sur les fondamentaux du judaïsme et de la chrétienté

Les camps pour SDF en Caroline du Nord

Pour une écologie anti-impérialiste

Dossier Israël à la manoeuvre

Les sexes et la plume, par La voix du Citoyen

"La mort est naturelle, et le grand Pan est mort"

La pensée géopolitique du pape François

C'est toute la Palestine qui est à décoloniser

Rubén Beraja, le Madoff argentin

Dossier Guerre biologique

Dossier l’Afrique et nous

Affaire Kabile, les bourreaux veulent à nouveau traîner la victime en justice

Mobilisation contre l’homofolie

LGBT mensonges éhontés, à l’image des auto-attentats antisémites

Sionistes sodomistes, même combat

Le pink washing ou sionisme rose

que veut-on vraiment des vieux? Leur bien ou leurs biens?

Les dessous chic des sénateurs

Le mariage des transsexuels: une atteinte aux droits de l’homme

Les mensonges du lobby gay

Un cas de mise sous tutelle abusive, par Xavier Lavaud

Le mystère Eliane Kabilé continue

Hibakushas: Hiroshima dans les gènes, par Eros Sana

Europe: commission d’enquête sur la gestion de la grippe porcine

Implacable réquisitoire contre l’OMS du député Wodarg

Mais il sort d’où, ce virus-là?

Rappel de vaccins variés

Bachelot-Sarko, revendeurs de mensonge et de poison aux gogos: DEMISSION!

Roselyne Bachelot assignée en référé

Grippe H1N1: le pape de la grippe A accusé de corruption

Non à la réquisition

Grippe H1N1: une fabuleuse escroquerie planétaire

Autour de Roger Garaudy

Eric Zemmour, Le Suicide français, extraits brûlants

Halloween pour tous, par Mister Chacal 2014

L'Académie des sciences morales et politiques contre Manuel de Diéguez

Zemmour, Israël et Dieudonné, par PE Blanrue

En 1945, quatre cinquièmes des juifs déportés de France pendant la guerre avaient survécu

La houle Belghoul, par Maria Poumier

Erich Priebke, 100 ans, "j'ai choisi d’être moi-même"

Israel contrattaque face à la présidente argentine, mais c'est avec un canard boiteux

La présidente argentine déjoue la conspiration sioniste

Les métamorphoses du sionisme et le lobby vallsocrifien

Août 14, Deuxième partie, par Israël Adam Shamir

Le "gender" pour vendre des bébés

L’Otan entend interdire à la Russie et à la Chine de se développer

« Le rire par Dieu donné est la solution finale de la question juive ».

Aout 14, par Israël Adam Shamir

"Sarkozy, Israël et les juifs", cinq ans après.

Déjà en guerre, les USA prêts à passer à l’étape supérieure

Laissez vivre les chrétiens en Orient

Chrétiens pour Gaza

Ginette l’Alsacienne libre, par Jean Brière

Parution de "Ma Palestine, le cœur du monde", par Ginette Hess Skandrani

La fin d’Israël, et la suite, par Gilad Atzmon

AMIA 20ème Anniversaire d’une effroyable imposture, et la suite

Dossier actualisé: AMIA REPETITA, le terrorisme israélien en Amérique du Sud

Le pape "juif", encore une imposture de la propagande israélienne,réponse à Zeinab Abdelaziz, par Maria Poumier

Le triangle fatidique: la Russie, l’Ukraine et les juifs par Israël Adam Shamir

Roger Garaudy et mai 68

Affaire Badjeck contre ADP, l’effoyable corruption de la justice

L'Ukraine au bord du trou, par Israël Adam Shamir

L'Ukraine en plein bouleversement, par Israël Adam Shamir

Un 10 mai 2014 de redéfinitions urgentes, dossier

La rencontre du 2 mai 2014 de Mme Merkel avec M. Barack Obama à la Maison Blanche, par Manuel de Diéguez

Théorie du "Genre": La trahison de la gauche, par Maria Poumier

La guerre de l’Occident contre l’Ukraine, déclaration du Comité Valmy

Premier mai: l’OMIssion, par Bienaimé Le Marteau

Palestine: pour remetttre les pendules à l’heure, par Ginette Hess Skandrani

La justice n'a pas oublié Saïd Bourarach, par Soren Seelow

Robespierre, un caillou dans la chaussure

Russie: ce dont les gens n'ont pas l’air de se rendre compte

Vers la fin de la propagande états-unienne, par Thierry Meyssan

Les USA stérilisent la population des pays en voie de développement

Le capitalisme a un sexe gros comme le monde et voici comment il l’utilise

La pilule à gogos, par Maria Poumier

Crimée: le triomphe de Poutine, par Israël Adam Shamir

La réalité de l’Arche, par Mgr. Williamson

La révolution brune, par Israël Adam Shamir

Russie en Crimée, [Africains en Afrique]: comment gagner une guerre sans tirer un coup de fusil, par J.P. Pougala

Le pendule ukrainien, par Israël Adam Shamir

Appel aux parents d’élèves,aux intellectuels du peuple, aux chrétiens et aux musulmans, par Farida Belghoul

Washington peut-il renverser trois gouvernements à la fois? par Thierry Meyssan

Un nouveau canal interocéanique ET CHINOIS au Nicaragua, par Comaguer

Sotchi et Poutine à la noce, par Israël Adam Shamir

Iran, impressions de voyage, par et sur Régis Debray

L'AIPAC et l’affaire de la roche tarpéienne, par De Defensa

Mise en ligne de "AMIA REPETITA Part I, le complot raté"

« La République des censeurs » : Entretien avec Jean Bricmont, par Silvia Cattori

Guerre civile en Syrie : Réalité et Propagande, par JC Manifacier

FRANCE : UN JOLI GOUVERNEMENT QUE NOUS AVONS LÀ ! par Dominique Muselet

L’AFRIQUE ET L’AMÉRIQUE LATINE, BASE ARRIÈRE DE LA GUERRE SOUTERRAINE PLANÉTAIRE ENTRE ISRAËL ET LE HEZBOLLAH

Lettre ouverte à Taubira suite à ses prises de position dans l’affaire Dieudonné, par un collectif d’avocats

C'est bien en France que maintenant la guerre s'engage!, par Alain Benajam

Le Réseau Voltaire analyse l’affaire Dieudonné, par Alain Benajam

La fuite en avant d’un pouvoir sous influence, par Boulevard Voltaire

Refusons le retour aux juridictions d’exception, par le Comité Valmy, lettre au premier ministre

La France qui dérape, par Christophe Oberlin

Interviews : Dieudonné M’Bala M’Bala s’exprime à propos des persécutions qu’il subit et du contexte dans lequel elles s’inscrivent, par Olivier MUKUNA

Synopsis du film "Limpide dans la noirceur du siècle, Roger Garaudy"

Ce qui s'est vraiment passé en Ukraine, par Israël Adam Shamir

Robert Faurisson -Maria Poumier, audience 28 novembre 2013

"Carlos" le seul sans-papier à qui l’expulsion est refusée depuis 20 ans

Retour sur un Discours historique de Nelson Mandela, le 26 juillet 1991

La victoire du révisionnisme sur le plan historique et scientifique, par Robert Faurisson

Extrait de la requête contre Fabius pour complicité de crimes variés en Syrie

Le Bloc atlantiste cède, Tel-Aviv et Riyad complotent

Taubira l’astre mort, par Incertitude Du Pont

Pourquoi la France est un pays institutionnellement raciste

Ils sont de retour, les bobos de la gauche prostrée, par Robert Bibeau

Appel pour la paix, Malaga, par le groupe des 8

Pour la libération immédiate du commandant "Carlos" Ilich Ramirez Sanchez, par Dieudonné M bala

Wikileaks trace sa route à l’Est, par Israël Adam Shamir

Ce que l’Argentine chuchote à l’oreille d’Obama, par Maria Poumier

Entretien et suite macabre: Erich Priebke fait le lien entre chambres à gaz et crimes contemporains

Notre Cap de Bonne Espérance, par Israël Shamir

Face aux projets US depuis A. Haig et jusqu’à Obama: opposons la Résistance nationale généralisée, par D. Marie Nassif-Debs Secrétaire générale adjointe du PCL

"Les égarés", le wahhabisme est-il un contre-islam?, une lecture par Maria Poumier

Grands, gros et petits entre la Plume et l’Enclume

Parution de" Ginette la Rebelle", t. 1

Et si Mandela avait fait le mort pour ne pas rencontrer Obama ? Jean-Paul Pougala

En Suisse, prison et procès pour Franck Brunner, par Robert Faurisson

Snowden à Moscou, par Israël Adam Shamir

On ne fait pas la révolution avec des gens bien élevés, par Alain de Benoist

Ecoutes illégales en Guadeloupe: Aristide et Tacita gagnent leur procès contre un juge, par "Sans Porte ni Fenêtre"

Ce que l’on sait, ce que l’on peut croire, par Alain Benajam

Gavrilo Princip, l’OTAN et les media, par Maxime Drobniak

Roger Garaudy, le film est sur plumenclume.org

Le triangle Iran Argentine Israël, et la France par Maria Poumier

Le procès "Carlos" en appel, mai 2013, dossier

Le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes: "trempez votre liste et buvez son jus", par Fadwa Nassar

Le Printemps yankee du monde arabe et la résistance, par Ginette Hess Skandrani

Roger Garaudy ressuscité

Le Printemps français, par Israël Adam Shamir et Maria Poumier

L'Association Entre la Plume et l’Enclume défend les avocats des bafoués

Les voies d’une nouvelle révolution française, par Alain Benajam

Chavez en toute sagesse, par Maria Poumier

Un libérateur des temps modernes: Hugo Chavez, par Ginette Hess Skandrani

Lettre d’un prêtre catholique au New York Times, par Martin Lasarte

Cour Européenne des Droits de l’Homme, Strasbourg, arrêt en faveur de Pedro Varela, libraire révisionniste

Des oligarques se castagnent en direct, par Israël Adam Shamir

André Pshenichnikov, 24 ans, téméraire combattant contre l’apartheid israélien, par Israël Adam Shamir

L'Argentine se retourne contre le Mossad: le destin de l’Occident pourrait basculer

La guerre pour l’esprit, par PAUL EISEN

L'Iran lâche une bombe sur Hollywood, par Maria Poumier

Comment riposter par la création artistique aux sanctions contre l’Iran, par Maria Poumier

Poutine contre les bébés, par Israël Adam Shamir

Virus faurissonus: dimanche 27 janvier, 3° ASSISES NATIONALES DE LA LUTTE CONTRE LE NÉGATIONNISME, et la suite

Témoins de Palestine: Conclusion et chronologie (2001) par Ginette Hess Skandrani et Yvonne Jourd'hui

Témoins de Palestine III, par Ginette Hess Skandrani et Yvonne Jourd'hui

Témoins de Palestine II, par Ginette Hess Skandrani et Yvonne Jourd'hui

Témoins de Palestine I, par Ginette Hess Skandrani et Yvonne Jourdh'hui

Les juifs noirs, le "cancer d’Israël", par Juan Gelman

Le wahhabisme comme "arme de destruction massive, par Smaïn Bedrouni

A quoi bon les sanctions européennes contre l’Iran? par Maria Poumier

Petits coups de pouce qui en disent long sur les légendes de l’Holocauste

Un automne en Crimée, par Israël Adam Shamir

Ce furent ses dernières paroles, par Judith Holopherne

Choquant: le déclin de la natalité chez les Ethiopiens-Israéliens, par Renée Ghert-Zand

DSk , l’aveu de culpabilité entre les lignes entre les mots, par Christine Delphy

4 réflexions de "Carlos" Ilich Ramirez, 2003-2004

Une perspective depuis le palais Viladia, par Israël Shamir et le prof. Hemming

"Iran, la destruction écessaire" ou la colère de JM Vernochet, par Maria Poumier

Gaza, l’intégrisme laïc et la géopolitique, par Maria Poumier

Vers une révision du rôle du tribunal de Nuremberg, par B.

La pierre dans la chaussure de la Synagogue, par Michael Hoffman

Le prix du sang libyen, par Jilata Marka

Jérôme Kerviel vu des Antilles, par l’Auvergnat

Réparations ou ré-imposture? par ARMADA

Vue sur le Bosphore, par Israël Adam Shamir

Eutelsat, presstv…. l’Europe prétend museler les voix de l’Iran

Cessez le feu, les Turcs! par Israël Adam Shamir

Scoop: Assange agent du Mossad? par Israël Adam Shamir

Les faiblesses du lobby sioniste en Europe, par Maria Poumier et ARC

Du Québec au Venezuela, pour un socialisme national et libérateur, par Hugo Pouliot

Les Pussy Riots contre Poutine: une action concertée de Londres à Moscou, par Israël Shamir

Patriotisme et socialisme, par Hugo Pouliot

Le commandant Carlos s'exprime sur Roger Garaudy

L'héritage de Roger Garaudy, par Maria Poumier

Réponse aux calomniateurs français de Roger Garaudy

Les principaux enjeux en Syrie, par Omar Mezri

Réponse à mes calomniateurs saoudiens, par Roger Garaudy

Islam et modernité selon l’iman Khomeiny, par Roger Garaudy

BHL, "le fascisme à la française", par Roger Garaudy

Conférence sur Roger Garaudy en Tunisie

La colonisation a commencé ici, par Jérémie Piolat

Le procès Garaudy de 1998

Roger Garaudy, les vraies raisons d’une double occultation, par Yacine BENABID

Etre ou ne pas être (réac), par Robert de Herte

Roger Garaudy par al Watan et d’autres hommages

French revisionnist Roger Garaudy, par Michael Hoffman

Roger Garaudy par Valérie Igounet

L'idolâtrie idéologique selon Jacques Tarnero

Limpide dans la noirceur du siècle, Roger Garaudy, par Maria Poumier

L'itinéraire du grand militant mujahid Roger Garaudy, par PA Taguieff

De Guy Konopnicki à Roger Garaudy, ce qui se discute

La mort d’un grand penseur: Roger Garaudy, par Havre de Savoir

Roger Garaudy communiste, par Assawra et l’Humanité

Biographie de Roger Garaudy et bibliographie détaillée, dans un article sordide de Luc Cédelle

Petit témoignage d’un "garaudiste", par Pierre Panet

Dossier Equarrissage à l’israélienne

Nos auteurs, par ordre chronologique et alphabétique (2005-2009)

Dossier révisos 2005-2009

Dossier Lois mémorielles

Dossier Pierre Panet

Dossier "Sarkozy Israêl et les Juifs"

Dossier Poumier

Dossier Boycot Israël

Plan du site

Ethnose

L'abolition radicale de l’esclavage en 1794, et le culte de la Shaoh

L'ethnose arabo-musulmane et son exploitation par l’OTAN

Les brebis perdues de la maison d’Israël

Le SIDA a bien été créé artificiellement, confirmation documentée

L'esclavage dans le monde musulman, XIX-XX° siècles.

Des associations marocaines se dressent contre le racisme anti-noir

Livre censuré: Des juifs deans la collaboration, par Maurice Rajsfus

La négrophobie des lumières, florilège, selon Réseau International

Négrophobie en Israël: silence radio des pleureuses des droits de l’homme blanc, par ARMADA

Réparations ou réimposture? par ARMADA

La CPI une justice de race contre les peuples du sud envoyé par ARMADA

La circoncision, un "nettoyage ethnique" (sic) voté au Conseil de l’Europe

Ce que pourrait être une gauche antiraciste par Félix Boggio Éwanjé-Épée et Stella Magliani-Belkacem

Drague juive chez les Africains, l’état des lieux, par CLATIM

Qu'entendre par Afrocentricité? par J-P Pougala

Israël pourchasse les noirs, G. Monerville protégeait les juifs contre Hitler

ARMADA écrit à TAUBIRA

Lettre ouverte Monsieur Claude Guéant, par Ernest Pépin

Letchimy président, par Gilles Devers

VICTOIRE DE BADJECK CONTRE ADP ET LA CPAM – COUR D’APPEL DE VERSAILLES, par Témoinsgênants

La révolte de France Fanon, par Aimé Césaire

Tentative publique de viol des Français en direct sur TF1. Connivence? DSK s'invite chez son amie Claire Chazal pour faire l’apologie de l’impunité, par Claude Ribbe

Réponse aux messages racistes que je reçois, par Claude Ribbe

Création du Comité de soutien à Nafissatou Diallo, par Claude Ribbe

Je ne suis pas raciste. La preuve? Je viole même les négresses, par Claude Ribbe

Laïcité à la française: des concours de nuit pour les étudiants juifs pratiquants!!! par le PAS

Lettre à Bernard Carayon: qui sème le vent récolte la tempête, par Abdellah Ouahabi

Borloo: la caution, par le PAS

Quand la peine marine dans la boue, par MNH

Le Pacte Licra - Hortefeux, par Yves-Marie Laulan

Racisme au Maroc, "singes, olives et chocolats", par Mamadou Kalidou Ba

Soutien à Ricardo Lumengo, par le Carrefour de Réflexion et d’Action contre le Racisme Anti-Noir en Suisse

La réflexion de Raphaël Confiant, Claude Ribbe et d’autres sur le négationnisme de Guerlain

Afghanistan, Obama va-t-en guerre! Or il est noir… par LFDM

Ce que Césaire répond à Guerlain, par David Caviglioli

Respect pour Stéphane Hessel, par Joss Rovélas

La construction des classes dangereuses, par Pierre Tevanian

Le fichage biométrique des Roms, par le GISTI

La "vraie" vérité sur l’esclavage: l’implication des juifs

Equarrissage à la française

Mois de mai, mois des luttes de libération d’hier et d’aujourd'hui

La mytholepsie, ou méthode du discours sioniste, tue ceux qui s'en servent

Affaire Saïd Bourarach: les médias coupables d’Omerta

CRAN = CRIF= racisme officialisé contre la République

La "diversité" : un attrape-couillons

Pourquoi la réhabilitation du général Dumas est importante

Dreyfus, les Protocoles et Goldstone

Le sionisme démasqué

Le principe négationniste de l’Occident

Defamation, un fim à voir absolument

Le débat sur l’identité nationale: quand l’insignifiant masque l’essentiel

Noirs dans les camps nazis: les attaques JUIVES continuent

Plantation=bagne=ghetto=Amérique

Climat et pauvreté, des chiffres qui tuent

Remettre l’identité nationale à sa place de leurre pour l’âme

LE SOI-disant RACISME ANTINOIR DE FAURISSON

Anany contre Cramif: Nouveau cas de Nègre intraitable

Faurisson est-il un féroce négrophobe?

Une prune et 4 points en moins (Affaire Badjeck V)

Raccompagner le mensonge jusqu'à sa porte (Affaire Badjeck IV)

Une sournoise ethnose (Affaire Badjeck III)

Le silence des imposteurs (Affaire Badjeck II)

Thierry Badjeck contre ADP (I)

Instauration du "droit sioniste" en France

Certains étudiants surnotés en droit pénal

Dénoncez tous azimuts!

Délation organisée partout

Kadhafi et les intellectuels droits-de-l'hommistes français

Génocide par empoisonnement

Défense de la loi Taubira

Le point noir

Ethné soul signe de l’Hexagone

Appel du collectif anticrif

Repentance, deux poids deux mesures

L'enseignement sur l’esclavage menacé

Ginette Skandrani

Pour une écologie anti-impérialiste, par Ginette Hess Skandrani

Veillée pour un martyr, la mort d’un grand héros, par Ginette Hess Skandrani

Qui sont les rebelles de Bengazi? par Ginette Hess Skandrani

A ceux qui me dénigrent, par Ginette Hess Skandrani

Lybie, je me refuse à hurler avec les loups, par Ginette Hess Skandrani

La Tunisie libérée du joug d’un dictateur, par Ginette Hess Sakandrani

Le soutien à Gaza en Iran, par Ginette Hess Skandrani

La caravane passe… les chiens aboient… par Ginette Hess Skandrani

Le CRIF veut censurer le Musée d’Art moderne pour l’expo "Gaza 2010", mais en Palestine, il s'agit bel et bien d’un génocide programmé, par Ginette Hess Skandrani

L'enlèvement des 7 Français, manoeuvre pour faire oublier les saloperies passées et présentes d’AREVA? par Ginette Hess Skandrani

Contribution au débat sur la proposition de Shamir, par Ginette Hess Skandrani

Solidarité avec les gens du voyage, par G. H. Skandrani

C'est toute la Palestine qui est à décoloniser, par ginette Hess Skandrani

Hommage à Carlos

La Nakba, le plus grand hold-up du siècle dernier, commis par des Européens

Les trois compères de l’Ordre de la Muselière (nettoyage de l’expression libre)

La "Résolution 181" et la partition de la Palestine

Voile intégral ou partiel

Copenhague ou la naissance du capitalisme vert

AREVA, Les derniers "bienfaits radioactifs" du colonialisme

Réponse à JYCamus qui manque de discernement

Le désarmement d’Israël devient urgent

30 mars, la Journée de la Terre en Palestine

Palestine, la résistance s'appelle Hamas

Affaire Schoemann: mémoire et conclusion

A Ginette!

L'affaire Schoemann

Très bien, et vous… sur la liste de Dieudo?

La liste de Dieudonné dérange

Ratonnade un peu ratée

Bilan de la campagne électorale sur la Liste Antisioniste

Tant qu'existeront les structures de l’Etat sioniste….

Lettre à un ami écolo de droite

La gauche nous a trahis

Agression sioniste à domicile

Agression sioniste à domicile (suite)

La journée de Jerusalem

Liberté d’expression quand tu nous tiens…

Bétar: une première, un de ses membres condamné

SARKO "PINOCCHIO" CONTRE CARLOS "LE CHACAL"

Durban I, un bilan

Urgence: Boycotter Nestlé-Danone-Coca et leurs sous marques

Israël Adam Shamir

Les Pussy Riots, mégères non apprivoisées, par Israël Adam Shamir

Le modèle somalien, plan d’Israël pour la Syrie, par Israël Adam Shamir

La double Affaire Dreyfus, par Israël Adam Shamir

La gauche, la droite et le culte de Mammon, par Israël Shamir

Le Marais et la Montagne, par Israël Shamir

Après les élections russes, apocalypse reportée, par Israël Shamir

Que s'est-il réellement passé pendant la guerre de Kippour, par Israël Shamir

Le gâteau empoisonné de Melanie Phillips, par Israël Shamir

La leçon des élections russes, par Israël Shamir

Le moi-juif-errant de Gilad Atzmon, par Israël Adam Shamir

Emasculer l’humanité, par Israël Adam Shamir

Israël Shamir sur la Libye, la Russie, la France

Pirates des Caraîbes en crise, par Israël Adam Shamir

L'automne arabe [et le vote onusien sur la Palestine], par Israël Adam Shamir

Le massacre du vendredi 22 (deuxième partie), Breivik l’anticommuniste, par Israël Shamir

Le massacre du vendredi 22 (première partie, un coup de pub) par Israël Shamir

Pourquoi la Palestine est importante, par Israël Adam Shamir

Création du Comité de solidarité avec les peuples de Libye et de Syrie, en Russie, par Israël Shamir

Recoupement avec les fichiers Gitmo, par Israël Shamir

le crime de guerre libyen, par Israël Shamir

Orage à venir en Russie, par Israël Shamir

Sur la Libye: Les Russes y réfléchissent à deux fois, par Israël Shamir

Interview d’Israel Shamir sur la Libye

Comment sauver le monde en dix recettes, première leçon, par Israël Shamir

A bord du vaisseau Cablegate, par Israël Shamir

Interview d’Israël Shamir, par geopolintel

Assange pourchassé, par Israël Shamir

Le monde entier comme une méga-Palestine: l’apport de Shamir, par Patrick McNally

Shamir le fou et Thion le fanatique, par Israël Shamir

Sur la censure juive: Shamir contre attaque

Le charme obscur du sionisme, par Israël Shamir et Saam Amerat

Le bon virage en Palestine historique, par Israël Shamir

Coucou, les détracteurs de Shamir! (1) et (2)

La Turquie, c'est la clé, par Israël Shamir

Le Pin et l’Olivier, par Israël Shamir , une lecture

Il va falloir pendre les pirates israéliens à la grande vergue

Mai 2010 en Terre sainte

10 mesures simples pour sauver le monde: la première

Les Pâques sanglantes du Dr. Toaff

De l’autodétermination et de ses valeurs

Cynthia mac Kinney rencontre Israël Shamir

Un livre à brûler: l’Autre visage d’Israël, par Israël Shamir

Une nouvelle lune sur les Fleurs de Galilée

Entretien avec Israël Shamir, par Fayçal Anseur, pour Algérie -focus

Israël Shamir vu par Serge Thion

L'enclume du peuple et la plume des autres

Le malaise français

Le Pin et l’Olivier, présentation

A propos de Shamir: De l’exceptionnalisme juif à l’outrecuidance blanche

Shamir est-il un antisémite?

Notre-Dame des Douleurs

Shamir: un penseur foncièrement fonceur

Halte au massacre des éditeurs

PARDES

Shamir mon frère

La LICRA contre Shamir: Audience Nanterre 2005

outils de la répression

Plan d’action contre le racisme et l’antisémitisme 2012-2014

La négation de l’holocauste ne sera pas punie aux Pays-Bas

Tortures variées contre Pedro Varela, prisonnier d’opinion en Espagne

Loppsi 2: Liberté, E,, F., et Démocratie, sur le Titanic, s'approchent de l’iceberg… par Samuel Moleaud

La remarquable hypocrisie de la nouvelle inquisition, par Pedro Varela, prisonnier d’opinion en Espagne

Le professeur Souhail Chichah menacé de mort pour avoir critiqué Israël à l’ULB

Avec Vincent Reynouard: embastillez-moi! par Maria Poumier

Policiers casseurs?

Manigances sionistes en Italie, par Sophie Créteaux

Contre le prélèvement d’ADN pour les militants syndicaux des nations sans Etat

Michel Dakar au musée de la Préfecture de Police

Vincent Reynouard au trou

La cour constitutionnelle d’Allemagne contre l’extension du contrôle étatique

Union Européenne: Protocole pour l’usurpation légale du statut victimaire

Luxembourg: sanctions aggravées contre le négationnisme

Irrégularités judiciaires signées

L'Assemblée met le filtrage du net dans les mains du juge

Nouvelle mesure politique contre Kemi Seba

Dissolution de la Ligue de Défense Juive

Une police politique étrangère en France

Non au fichage génétique

Internet sous surveillance

Nouvelles lois mémorielles

Non à la perpétuité sur ordonnance

Les nouvelles lois antiracistes

Loi Fabius-Gayssot: un extraordinaire privilège

Belgique: journalisme mis au pas

Fichage au CNRS

Dérive policière contre la liberté de la presse

Le filtrage coûte bonbon…

Le CRIF assure formation et répression

Abolir la Gayssotine?

La législation anti-terroriste en France

Lois liberticides

Outils de la répression-Archives

Articles en espagnol

Los rabinos ortodoxos antisionistas comentan el atentado contra Charlie

Dieudonné: No me arrepiento!

Francia: el lobby pro-israelí entrampado por Dieudonné, por Maria Poumier

Israel comprô ya la Patagonia chilena y argentina, por El Cartero

El establishment y los presidentes rebeldes de EEUU, por German Gorraiz Lopez

Lo que Argentina le murmura al oîdo al presidente Obama, por Maria Poumier

SIRIA, CONFRONTACION SIN DEFLAGRACION: Cuba `62, Malvinas `82, Francesco y Cristina 2013, por Oscar Abudara Bini

11 de septiembre de 2013, flaquea la tiranía de la minoría por Maria Poumier

La marcha al abismo, por Leon Camus

Irân, la destrucciôn necesaria, por J M Vernochet

De Ciro a Ahmadineyad, por Niko Roa

Un nuevo paradigma para la sobrevivencia de la civilizaciôn, por Gastôn Pardo

Declaraciôn del gobierno euatoriano sobre la solicitud de asilo de Juliân Assange

Cambio de manOs del poder en México, por Gastôn Pardo

PEMEX y el genocidio de indîgenas, por Gaston Pardo

La mejor soluciôn para Palestina, segûn la comunidad rusa israelî

Affaire Cassez: Wallace y Margolis, nuevo enfoque

30 años de gesta, 150 de ocupaciôn… Malvinas, por Oscar Abudara Bini

España, Uniôn europea, Israel: el precio de la dependencia exterior, por Luis Tomâs Zapater Espî

La furia de Brzezinski y el apocalipsis de George Soros, por Gastôn Pardo

Repatriaciôn de Carlos Ilich Ramirez Sanchez

Todos a defender al comandante "Carlos" en Parîs, el 7 de noviembre 2011

El fin del capitalismo segûn Wallerstein, por Gastôn Pardo

Libia, testimonios sobre violaciones cometidas por los rebeldes, por Isabel Pisano

El caso DSK: una simplicidad biblica, y el caso Nassifatou Diallo, una lecciôn para Francia, por Maria Poumier

Caso DSK, basta ya de tanta hipocresîa! por Claude Ribbe

El misântropo George Soros y sus agentes en México, por Juan Ramôn Jiménez y Gastôn Pardo

DSK: Descalabro Sensacional de un Kanibal, por Maria Poumier

"Black Box", un secreto persa, por Maria Poumier

Ya Rusia tiene su comité de solidaridad con los pueblos de Libia y Siria, por Israel Shamir

Lo que revelan los archivos de Guantânamo sobre Osama ben Laden, por Israel Shamir

Carta de "Carlos" Ilich Ramîrez Sânchez al Comandante Hugo Châvez Frîas

"Ron Bacardi" y su cuñado isaac Chertorivski Shkoorman, por Alfredo Jalife

Noticias de Dieudonné y el Frente Antisionista en Francia: NO al ataque a Libia y otros temas

Entrevista a Israel Shamir sobre Libia

Rechazo a la invasiôn de Libia, por la Iglesia cristiana ortodoxa

George Soros en México, por Gastôn Pardo

Medios Mentiras - Método Milagro [0] por Maria Poumier

Medios Mentiras - Método Milagro [1] por Maria Poumier

Medios Mentiras /Método Milagro (II) por Maria Poumier

Medios Mentiras / Método Milagro(III), por Maria Poumier

Hollywood y la guerra de US-rael contra el mundo, por Thierry Meyssan

Cuba en el espejo de Wikileaks, por Israel Shamir

Alinsky el profeta de la Izquierda Libertaria, por Juan Ramôn Jiménez de Leôn

Rompiendo la conspiraciôn de los poderosos contra los que carecen de todo poder, por Israel Shamir

Apoyo a Mordechai Vanunu para el Nobel 2011, por Pravda Liberazione

Argentina: varada entre ambiciones internacionales y obstâculos internos

Sensacional! El Guardian censura y deforma los cables de Wikileaks, por Israel Shamir

Wikileaks y sus enseñanzas sobre las elecciones bielorrusas, por Israel Shamir

Apoyo a Mordechai Vanunu para el Premio Nobel de la Paz

La verdad siempre vencerâ, por Julian Assange

Apuntes de actualidad sobre Irân, por Gilles Lanneau

Confusiôn en Amnistîa Internacional (España) acerca de Sakineh Mohammadi, por Maria Poumier

PAN y PRI intentan desacreditar al mejor medio periodîstico mexicano, por Gastôn Pardo

Wikileaks sobre España, y el fin de la "diplomacia" estadounidense, por Amy Goodman

Assange en las entrañas del monstruo, por Israel Shamir

Atentados de falsa bandera: la preocupaciôn israelî, por José Petrosino

Un escritor francés encarcelado por sus teorîas histôricas, Solicitamos tu firma! por Paul-Eric Blanrue

Dos incendiarios pacificos: Noam Chomsky y Pierre Guillaume, por Maria Poumier

Joe Sobran ha muerto, por Israel Shamir

Ciudad Juárez, ¿ya no es México? por La Arena

Estafadores del PRI valiéndose de la Uniôn europea, por Gastôn Pardo

La mafia judîa en Argentina, por Fabiân Spollanski

Proliferaciôn del dengue en el ârea del "Destino manifiesto"

Actualidad de Noam Chomsky en Francia (I)

Frai Betto en La Habana

la contribucion israeli al asesinato de Mons. Romero

Obama frena el armamento israeli

Sionismo enfurecido por Benedicto XVI

Africa en el sistema multipolar

Dieudonné anuncia que Irân ya tiene la bomba

Nace el Frente de Liberaciôn Antisionista

Carta a los ministros de justicia y cultura

El terrorismo de los Estados occidentales

PERONISMO Y GEOPOLITICA CONTEMPORANEA

La temible impostura II

la libertad de expresiôn en Europa

Marîa Zambrano y el terrorismo de Estado

Irân y la destrucciôn de Israel

Las 10 preguntas que Israel nunca ha contestado

Reparaciones con todos y para el bien de todos

El Estado de Israel es un espejismo

Para Cintio, el que me abriô el camino

Entrevista al rabino Dovid Weiss, de Neturei Karta

Entrevista al padre Jon Sobrino

Entrevista a Oscar Abudara Bini

Entrevista a Roger Garaudy

?Conspiranoia o virtud de la verdad?

El caso Schoemann

Sarkozy, Israel y los judîos

Del antisionismo al afrocentrismo

Compartir la tierra de Canaan

Patrick Desbois, otro pornôcrata de la supuesta memoria judîa

Credo in UNAM Shoam

Météo

Aujourd'hui

Département

actualité judiciaire

La Cour européenne des Droits de l’homme reconnaît des droits à Pedro Varela, révisionniste espagnol

LOi Gayssot, 2 regrets de Balladur

Prison ferme pour Pedro Varela

Canada: abrogation de l’article 13 contre la vérité

sur le droit de ne pas aimer un film shoatisant à mort

En France, une phrase déplacée coûte 37 000 euros d’amende

Pedro Varela et le juge Casadevall à la CEDH

L'univers pénitentiaire et la politique, par Pedro Varela

Victoire de Claude Ribbe contre Patrick Karam, délégué interministériel

Braves soldats de la 17ème chambre, par Pierre Guillaume

Alliot Marie a commis un "attentat juridique", par Benoist Hurel

Autre cas de justice baroque: l’affaire Siegfried Verbeke

Yann Moix condamné! par David Caviglioli

La loi Gayssot est inconstitutionnelle, par Robert Badinter

Comment la loi Gayssot se retourne maintenant contre ses instigateurs

A la fin de l’année, dans l’Union Européenne, vous irez en prison

Madame la ministre, inculpez-moi! par Jean-Claude Lefort

Proocès de Sakina Arnaud: des citoyens d’élite poursuivis par des mercenaires

4 mois avec sursis pour négationnisme à Bruxelles

Sots et gais à la fois, sous la loi Gayssot: encore pour 20 ans ?

Ribbe contre Karam: jugement bizarre à la 17ème chambre

Victoire judiciaire pour Bruno Gollnisch à Luxembourg

Origines et avenir de la loi Gayssot

Sur l`exception d`inconstitutionnalitè

Répression du simple doute

Victoire pour le cinéma Utopia d’Avignon défendu par la justice!

Inconstitutionnalité de la loi Gayssot

Le MRAP au service de la police sioniste

Le juge CORROYE justement puni

Sanctions pour "incitation" en Allemagne

Procès des sans papiers de Vincennes

Un tribunal tchèque acquitte un holocausto-pinailleur, mais…

Wikipedia irresponsable, mon oeil

Badinter-Faurisson, un coup d’Etat judiciaire?

pas de prison pour les révisos en Espagne

Robert Badinter, mon diffamateur

Affaire Williamson: ils veulent coffrer l’évêque récalcitrant

Arrêt du conseil constitutionnel espagnol

Alain Ménargues réhabilité

Abolir la loi Gayssot?

La Licra déboutée par Robert FAURISSON

Jugement Faurisson-Dieudonné/Licra etc, 27 octobre 2009

Audience pour divulgation d’informations concernant l’identité d’un mineur

Que faire quand on reçoit un courrier d’avocat?

L'arrestation de Kemi Seba

AUDIENCE DIEUDONNE-FAURISSON 22 septembre 2009

Audience Skandrani-Colleu, 30 octobre 2009

actualité brûlante juillet 2010-février 2012

Pour la rétine, par Jorge Tapia del Campo

Chaud: Voir la section Nouvelles, au milieu de votre écran

La vérité sur la Grèce, par Mikis Theodorakis

Pour la libération des jouirnalistes français prisonniers à Baba Amr, par thierry Meyssan

La Guadeloupe proche de l’explosion sociale, par Elie Domota

Grave erreur dans le programme scolaire 2012

En France, une phrase déplacée coûte 37 000 euros

Non à la politique de la cannonière, par Li Quingsy

Progrès de l’Eurodictature, grâce à l’UMPS, par Comité Valmy

Contre les persécuteurs estampillés de gauche, par Jean Bricmont

La Russie doit se préparer à la guerre, dit l’Eglise orthodoxe, par De Defensa

Que s'est-il réellement passé pendant la guerre de Kippour? par Israël Shamir

Iran-USA, Vers la guerre de mars? par Léon Camus

Nouveautés 19 février 2012: - -------Antisémitisme,------- - Pedro Varela,-------- - Sortir de la crise finanacière, c'est possible, par Roberto Lavagna; ------------ - Iran-Usa, la guerre de Mars, par Léon Camus; ------------ Nouvelle guerre froide entre la Russie et l’Occident, par Philippe Migault, -------------- Le prix de la dépendance espagnole, par Luis Tomas Zapater Espi -------------

Nouveautés 1 - 18 février 2012: -------------Syrie, --------------Ethnose, --------------- Chine, ------------------ Sarkozy, ------------ Athènes, -------------- Hollywoodisme,--------------- Téhéran, -------------- CDS…

Ahmed Manaï, observateur de la Ligue Arabe en Syrie, accuse…

Le double veto pour interdire la guerre impériale contre la Syrie, par Thierry Meyssan

Le rapport de la Mission d’observation de la Ligue Arabe sur la Syrie, texte intégral

Affaire Eliane Kabile: le mystère continue

Hibakushas: Hiroshima dans les gènes, par Eros Sana

Le fondateur de Wikileaks animera une émission de télévision

Internet est une guerre, nous aussi, par dedefensa.org

Libye: crime d’émiettement étatique du narcissisme occidental, par IRIB

"Contre l’art anti-chrétien, les athées peuvent nous suivre", par Bernard Gallizia

L'internet libre sous la menace de l’ACTA, par Avaz

Auschwitz, les faits et la légende, par R. Faurisson

Le mouvement de la Paix complice de l’OTAN? par J F Autier

Washington s'inquiète des actions du Mossad en Iran, selon Le Figaro

Leçons d’Afghanistan: Contre-insurrection et « nouvelles » doctrines militaires, l’adieu aux illusions ! par JJ Patry et Nicole Vilboux

Le-Royaume-Uni-suspend-la-liberte-d'expression pour Press TV au nom de la liberté d’expression

Du symbole à l’ineptie, autour de Wannsee, par Yehuda Bauer et d’autres

Course contre la montre pour renverser Bachar al-Assad, par Gilles Munier

Pour la censure nous n'avons pas besoin de SOPA PIPA, par De Defensa

Le cas d’Alan Gross et des "Cinq Cubains de Miami", par Salim Lamrani et Wayne S. Smith

Sarkoy et la Syrie: l’aventure commence à tourner court! par Léon Camus

Ce que les Occidentaux n'ont pas compris de l’économie moderne, par JP Pougala

Leçons de Libye: le chaos n'est pas une surprise par Adrian Salbuchi

La guerre financière globale, l’escalade dans le golfe Persique et les menaces vitales contre le système des pétrodollars par Maxime Chaix

Le fiasco des barbouzes français à Homs, par Boris V.

Affaire Gilles Jacquier, le dossier qui accable les medias occidentaux. La France dissimule des preuves: le journaliste français Gilles Jacquier meurt sous le feu des gangs armés à Homs, par Arthur Lepic, et la suite: Le Figaro dit stop!!!

JSS News a disparu du Net! par Dreuz infos

Les sionistes "découvrent" des juifs en Papouasie, par Gerard Fredj

Syrie, appel urgent de Mère Agnès Marie de la Croix

Nicaragua - Cargill: dans les entrailles du monstre, par Willy Grisby Vergara

L'AFP TV déforme le discours de Chavez lors de la visite d’Ahmadinejad

Les doctrines militaires en Amérique latine, par Rosendo Fraga

Comment la Chine soutient l’Iran sous la protection de l’U.S. Navy, par De Defensa

L'implication de l’Iran dans des hostilités constituerait une menace directe pour la sécurité de la Russie, par Dimitri Rogozine

L'archevêque d’Alep condamne la déstabilisation de la Syrie, orchestrée par l’Occident

Le virage stratégique d’Obama, par Alfredo Jalife

La Turquie et Sarkozy [le pot-aux-roses] par Léon Camus

comment Londres est à l’oeuvre en Syrie, par Solidarité et Progrès

Comment nous priver de nos droits d’ici le 23 janvier prochain, par Témoins gênants

L'an deux mille douze avant et après, par Robert Bibeau

Syrie : retour de la France coloniale!!, par Julia Domman

L'instrumentalisation des ONG syriennes, par Russia To-day

L’Iran face à une attaque à l’arme nucléaire : « Aucune option n’est écartée » par Michel Chossudovsky

Crise en Syrie: le démembrement du monde arabe en perspective, apr Gilles Munier

Barack Obama a signé, samedi, la loi accentuant les sanctions contre l’Iran, par IRIB

Joyeuses révélations 2012, par Menthalo

Edito 2012, par Jim D. Skafander

2012, une vision d’Apocalypse, par James Petras

Pour Chavez, les USA peuvent inoculer le cancer, par Jérémy Maccaud

La réalité de l’Amérique est qu'elle est toujours en guerre, par E. Todd

Deux textes sur l’agression contre la Syrie, par Robert Bibeau et Thierry Meyssan

APPEL DE SOEUR AGNES MARIAM DE LA CROIX EN SYRIE

Les 4 âniers de l’Apocalypse, le retour, par Jacques Borde

Préparation de l’échiquier du « choc des civilisations » : Diviser, conquérir et régner au Moyen-Orient par Mahdi Darius Nazemroaya

BHL pour la Libye, Glucksman pour la Russie? par Anastase Carpouchot

Lettre ouverte d 'un prêtre arabe à Alain Juppé, par Elias Zahlaoui, syrien

Le monde tel que le veut l’Amérique: en guerre permanente, par Jacques Cheminade

Un ambassadeur US pas très net pour la Syrie, par Wayne Madsen

Nos navires de guerre en Méditerranée pour prévenir une guerre contre la Syrie, par Léonide Ivashov

Le double jeu d’Erdogan, par Ahmed Bensaada

Agents d’influence: Poutine veut durcir les peines, par Ria novosti

En cas de frappe la Chine n'hésitera pas à protéger l’Iran, par IRIB, par

Svetlana est morte, mais Staline reste un maître, par Anastase Carpouchot

Et si la Russie se réveillait vraiment? par De Defensa

La croisière de l’Amiral Kouznetzov, par De Defensa

Les loyaux services de M Delanoë à Israël, apr Irib

Vers une zone euro à deux vitesses? par Imen Hazgui

Alerte Syrie: tout n'est que mensonge, témoignage de C. Beaulieu et de Tarpley Webster

DSK a trouvé un job en Israël, par Nadav Shemer (Jerusalem Post) et Allain Jules (Nèg marron)

Juppé et Sarkozy sont-ils conscients d’engager la France dans un conflit mondial? par Jacques Cheminade

Bouclier anti-missiles: Medvedev annonce des mesures de riposte, par Ria Novosti

La vieille Europe et le jeune Machiavel, par Claude Bourrinet

Recensement 2010 au Brésil, ce qui change, par Ice Zebra Station

La Guerre universelle a-t-elle déjà commencé? par Léon Camus

Actualité Syrie prochaine cible de l’OTAN, une sélection d’articles

L'Irlande est le pays le plus hostile à Israël, par juif.org, et commentaire par un Anonyme marcionite

Ce que Kadhafi aurait pu dire devant la Cour Internationale, par Armen Oganesian

Les chefs militaires russes évoquent l’hypothèse d’un conflit nucléaire avec l’OTAN, par ria Novosti

Non la répression syndicale, par UGTGuadeloupe

Draghi, Papademos, Monti: le putsch de Goldman Sachs sur l’Europe, par POLEMIA

Commémoration du 11 novembre, Non au détournement par N. Sarkozy, par René Balme

De la baudruche Redeker à la vessie Charlie hebdo, mêmes causes, mêmes effets, mêmes sanctions, par Vincent Després

Anonymous contre Potus, par De Defensa

La lâcheté de Barack Obama

Le modèle "j'attaque l’Iran, moi non plus", par De Defensa

Israël: guerre interne pour éviter la guerre mondiale

Le G 20 dérouté par l’annonce du referendum grec, par Dmitri Kossyrev

Le vent d’est, par Robert Bibeau

Les opérations clandestines de Washington contre l’Iran, par Ismail Salami

Le lynchage de Mouammar Kadhafi, par Thierry Meyssan

L'avenir de la Libye sans Kadhafi, par Andréi Fediachine

L'ombre de Kadhafi, par De Defensa

Le procès de Carlos en 1998, par Ginette Skandrani

Entretien avec D. Viguier avocat de "Carlos" Ilich Ramirez, par JL Duvigneau

Vive l’Amérique! par le Quotidien du Peuple

Bourse de Tel Aviv: hier, à la clôture le Gilad Shalit s'échangeait contre 1027 Palestiniens, par Anastase Carpouchot

Nouvelle conspiration américaine contre l’Iran, par IRIB

Syrie: après le veto russe et chinois aux Nations Unies, par Anastase Carpouchot

La Chute, ou la saison de notre héroïsme, par De Defensa

L'Allemagne relance la chasse aux criminels nazis, par Patrick Saint-Paul

Désinformation Syrie, dossier

"Mein Kampf" le retour en 2015, par le (petit) Monde

Soros et les "indignés" de Wall Street, par Wayne Masden

La nostalgie du mark évidente en Allemagne, par Xinhua

Libye, commission d’enquête sur la disparition de Zidan Mohamed El Zaroug

Syrie: l’interview de Sofia Amara est un faux, par Agnès Myriam de la Croix

Discours du président iranien à la 66ème AG de l’ONU

Manuel Valls le dauphin de DSK: "Je suis lié de manière éternelle à Israël". Une ascension programmée?

Attentats ciblés: les USA sur les pas d’Israël

Anti-impérialistes de tous les pays, unissez-vous, par le BIP

Pakistan, le mystère des haqqanis, par IRIB

Diversité présidentielle culture, par Claude Ribbe

Wadah Kanfar, Aljazeera et le triomphe de la propagande télévisuelle, par Thierry Meyssan

L'outrage d’Obama et le silence des Arabes, par IRIB

Troy Davis, Strauss Kahn: deux poids deux mesures, par Claude Ribbe

Agressivité turque en Méditerranée, par Ice Zebra Station

George Soros débarque à Marseille pour y instaurer le communautarisme, par Ice Zebra Station

La guerre médiatique contre la Syrie: vla les bavures, par JPD

Une révolution? Non, Sire, une révolte, Par Jean Brière

La parole à la résistance libyenne, par Sergeil Pickin

La symétrie du chaos, vers un nouveau paradigme international? par Wissem Chekkat

Tournée d’Erdogan, contre l’Iran, ou contre "Israël"?

Le commémorations orwelliennes du 11/9 annoncent de nouvelles guerres, par Thierry Meyssan

A l’ONU, l’enterrement de la "Solution à deux Etats? par Ilan Pappe

Selva Brasil: la guerre franco-brésilienne en marche?

Du Printemps arabe à l’automne de guerre, par Anastase Carpouchot

Du travail ou des émeutes, au choix, par James Petras

Ces kilowatts qui vont grésiller jusqu'à Tel Aviv, par Ice Zebra Station

Cuba: pas de reconnaisance du CNT libyen

Communiqué du Comité de soutien à Nassifatou Diallo

Compte-rendu du Rassemblement et de la Conférence de presse contre l’intervention de l’OTAN et pour le respect de la souveraineté du peuple libyen, par EPE

Entre le BRICS et l’UE, quelques dépêches

La guerre du Grand Maghreb, par Anastase Carpouchot

L'OTAN commet un massacre à Syrte et rase la ville, par Comité Valmy

Contre le bannissement du mot "shoah" des manuels scolaires, par Claude Lanzmann

La psychiatrisation de l’antisionisme, par Hervé Ryssen

La fable de l’Holocauste, par Mahmoud Ahmadinejad

ONU des puissants: Out of Africa, par CRAN (Suisse)

Le gangsterisme de l’OTAN, par le Libre Penseur

Thierry Meyssan en direct de Tripoli 23 aout 7:00: Solidarité urgente!

Stuxnet, virus miracle du Mossad? par Holger Stark

Déclaration d’entrée en résistance : citoyenneté -liberté - psychiatrie

Pogoms anti-noirs à Benghazi et Misrata: manifestation monstre à Harlem, par gilles Munier

Les journalistes qui pratiquent la propagande de guerre en Libye et en Syrie devront rendre des comptes, par Thierry Meyssan

Chine-Israël, visite historique du général Chen Bigde en Israël: nouvelles relations militaires!!! par Israel Valley et JSS

L'OTAN tourne le dos à sa mission, par Thierry Meyssan

La crise économique mondiale risque de provoquer l’éclatement des Etats-Unis, par Igor Panarine

Les Israéliens tournent le dos à l’Europe et aux USA, et focalisent leurs efforts en Chine, par LeblogdeNoach

Libye: Sarkozy sur le point de capituler, par Mohamed Touati

La Chine a le droit d’exiger des Etats Unis qu'ils s'attaquent à leur dette, selon Chine Nouvelle

L'insoutenable beauté du monde, par Evelyne Perrin

Assassiner l’élite d’un pays en toute impunité, c'est possible, par Christian Bouchet

Vers un terrible mois d’août, par Alexandre Latsa

Kadhafi plus fort que jamais, chaos à Benghazi, par Allain Jules

Présence de Jean-Claude Ponsin, par Maria Poumier

L'Europe, ou les Europes, en construction? Ou en déconstruction? par Samir Amin

Israêl doit cesser la contrefaçon de passeports, selon Yediot Aharonot

Prochaine guerre Israélienne contre ses voisins et plus si affinités, selon Rémy Marceau

Google, la nouvelle Voix de l’ Amérique? par Michel Martins

Non à la renaissance des tirailleurs en Afrique, par Bwemba Bong

Slavoj Zizek et la Flotille pour Gaza, par Israël Shamir

Les terroristes internationaux vont-ils aider les Etats-Unis à construire le "Grand Moyen Orient"? par Peter Iskenderov. En note: Le printemps arabe sponsorisé par [l'e-diplomatie de] Washington? par John Toutain

Pourquoi je soutiens Alain Soral, par Fatouche Ouassak

Un gag chez les RG, par Maria Poumier

Le cas DSK: une simplicité biblique, par Maria Poumier

La stratégie d’attente de Kadhafi pourrait être gagnante, par le général Vincent Desportes

Kaddafi emblème de la résistance à l’impérialisme, plaintes pour crimes de guerre contre l’OTAN

Syrie: le colonialisme des temps modernes, par Oussama Charabeh

Le vrai visage d’Al-Jazeera, par le MPSL

Sauver internet, la pétition contre le projet Sarko

Appel aux citoyens indignés de Grèce et d’Europe

La "guerre contre la Terreur" a détruit les USA, par De Defensa

Affaire Aurore Martin, le vrai visage du mandat d’arrêt européen, par Jean-Claude Paye

L'OTAN détruit des installations civiles pour empêcher Thierry Meyssan de s'adresser au peuple libyen

L'action militaire de la France en Libye de plus en plus critiquée

Strauss Kahn reste un violeur présumé

Coup du Mossad? 5 ingénieurs russes de la bombe iranienne s'écrasent en avion, par JSS News

La Jordanie est la Palestine, par Ben Hartman

"Le Siècle" est la matrice de la pensée unique, par Emmanuel Ratier et Thierry Meyssan

OPTOR à la Puerta del Sol, par Clovis Casadue

En Syrie il faut défendre l’Etat actuel, par Jacques Vergès

Bulletin météo-politique (1) par Dr. Pronostick

Il y a 30 ans, Osirak, et bientôt… par JSS news

DSK, une affaire exemplaire, par Claude Ribbe

Des bombes "humanitaires" tuent, mutilent, balaient et écrasent tout en Libye, par Ginette Hess Skandrani

L'ONU contre les bateaux humanitaires pour Gaza! par Cherif Bouldelal

Lettre ouverte aux défenseurs de DSK, par Vincent Reynouard

Commission d’enquête non gouvernementale en Libye, par Ginette Hess Skandrani

Le Monde refuse de publier un droit de réponse de Thierry Meyssan

La France au miroir brisé de l’affaire DSK, par Georges Gastaud

Pour une fois qu'on peut rigoler, par DSKK

Panique au Congrès US et à l’AIPAC, par Franklin P. Lamb

2000 chefs de tribus jurent fidélité à Kadhafi, par Hassan Alliby

Aljazeera montre son vrai visage, par le PAS

Turbulences à AL JAZEERA et démissions retentissantes

Al Jazeera devant le Tribunal correctionnel de Paris

Mensonge, voici ta vérité: lettre ouverte d’Aycha Kadhafi au peuple français

De l’intolérance démocratique, par David Gakunzi

Un journaliste persécuté en France pour avoir informé de la campagne BDS contre Israël: Tous avec Alexandre Moumbaris!

Extension du domaine de la manipulation: que se passe-t-il en Syrie? par Domenico Losurdo

Allons-nous vers une nouvelle opération Plomb durci? par JSS

Les mensonges de la guerre de l’Occident contre la Libye, par Jean-Paul Pougala

Comment Bernard Henri Levy a poussé la France à s'engager dans le conflit libyen, parDimitri Babitch

La Syrie face aux complots, par le PAS

Le plan de l’OTAN est d’occuper la Libye, par Fidel Castro Ruz

C'est au tour de l’Angleterre, par Georges Sarda

Soulèvement à l’ONU, par Fidel Castro Ruz

Sammy Ghozlan s'énerve contre les syndicalistes

En défense de BDS (Boycott-Désinvestissement-Sanctions) par Pierre-Yves Salingue

Tout frais, entrez

Farida Belghoul

8 mars, Journée des femmes 2015: Farida Belghoul, bon anniversaire! Les femmes du monde entier saluent celle qui a su faire reculer le gouvernement français, pressé de captiuler devant le lobby lgbt et le baby-business international.

Sur sa mise en examen, voir https://www.youtube.com/watch?v=UsryqOxgScU

Envoyer son soutien à : soutien.belghoul@fapec-france.fr

Signer et relayer l’Appel aux évêques de France ici.

Citations et blagues

«Ce dont le monde a un besoin urgent, c’est d’une nouvelle Révolution américaine, aussi importante que le New Deal et l’abolition de l’esclavage. Il s’agit, en l’occurrence, de la révolution contre la monopolisation du discours – du discours des médias et des universités, pour commencer. Au début du vingtième siècle, les Américains ont démantelé la puissante Standard Oil. Ils ont voté, pour ce faire, des lois contre la constitution de monopoles et ils ont définitivement éliminé la menace qui pesait sur la démocratie. Rien n’interdit d’obtenir un succès de la même ampleur aujourd’hui. » (Israel Adam Shamir, in « Les oreilles de Midas », article dont le traducteur a été poursuivi par la LICRA Ah Ah Achtung!)

Les 20 dernières nouvelles

 

Non à l’intervention au Venezuela envoyé par Oscar Fortin le 11/03/2015 @ 09:19
Celui qui déclarait, en octobre dernier, avec le plus grand sérieux du monde, que la politique extérieure des États-Unis d’Amérique reposait sur un principe fondamental de non-intervention dans les Affaires internes des autres pays, se retrouve aujourd’hui, plus que jamais à visage découvert.

« Moi, Barack Obama (…) je considère que la situation au Venezuela (…) constitue une menace extraordinaire et inhabituelle pour la sécurité nationale et la politique extérieure des États-Unis« .

« C’est pourquoi je déclare l’urgence nationale pour faire face à cette menace« .

Comment, un pays de moins de 29 millions d’habitants, à des milliers de kilomètres des États-Unis, sans armes nucléaires, promoteur avant tout d’une Amérique latine territoire de paix, peut-il devenir tout d’un coup une menace extraordinaire et inhabituelle pour la sécurité nationale et la politique extérieure des États-Unis ?

Comment peut-il faire une telle déclaration au lendemain de la visite au Venezuela d’une délégation d’UNASUR, invitée spécialement par le président Nicolas Maduro, pour constater sur le terrain la nature et l’ampleur des problèmes que vit le pays et pour échanger à leur sujet avec les principaux représentants politiques, économiques et sociaux concernés?

Comment peut-il ignorer l’avis des principales instances régionales, telles UNASUR, ALBA, CELAC qui regroupent, dans leur ensemble, tous les pays de l’Amérique latine ? Ces dernières se déclarent contre tout interventionnisme dans les affaires internes des pays latino-américains et des Caraïbes et, dans le cas du Venezuela, la délégation d’UNASUR s’en remet au processus constitutionnel qui prévoit pour décembre prochain des élections pour le renouvellement des députés à l’Assemblée générale?

L’Amérique latine et les Caraïbes représentent 33 pays, comprenant plus de 500 millions d’habitants. Longtemps considérée comme la cour arrière des États-Unis, elle s’affirme, aujourd’hui, comme un territoire de paix, de souveraineté et d’indépendance.

Il y a quelques mois à peine, ce même Obama reconnaissait que la politique des États-Unis et le blocus criminel contre Cuba avaient été un grand échec. Un aveu inattendu qui laissa entrevoir un changement de direction des politiques extérieures des Etats-Unis dans ses relations avec l’Amérique latine, devenue souveraine et indépendante. C’est en ce sens que la reprise des pourparlers avec Cuba se présenta comme pleine de promesses.

Le rêve ne dura pas longtemps. Pendant que les réflecteurs étaient tournés vers ces négociations de réconciliation entre Cuba et les États-Unis, ce même Obama déclarait la guerre des sanctions contre le Venezuela, ignorant complètement sa déclaration concernant l’échec du blocus économique contre Cuba. Avec le décret d’hier, il va encore plus loin. Il déclare la guerre au Venezuela.

On attribue la reprise des échanges entre Cuba et les États-Unis à une intervention du pape François auprès d’Obama. Si tel fut le cas, il faudrait, et c’est urgent, qu’il en fasse tout autant auprès de ce dernier pour éviter une guerre sanglante qui risquerait d’enflammer toute l’Amérique latine. Il faut qu’il fasse comprendre à M. Obama qu’il appartient aux instances multilatérales d’arbitrer les conflits mettant en cause le respect du droit des personnes et des peuples.

Pour un récipiendaire du prix Nobel de la paix, les projets de guerre ne lui manquent pas : Syrie, Irak, Ukraine, Russie et maintenant le Venezuela. Il est temps qu’il prenne un temps d’arrêt. Le bon sens n’y est plus. Il met son pays sur un pied de guerre pour voler au secours de criminels assassins qu’il convertit arbitrairement en prisonniers politiques. C’est hors de toute proportion et c’est prendre le monde pour des cons.

Nous sommes bien loin de ce jeune Obama militant dans les quartiers pauvres de Chicago, assurant la défense des pauvres et laissés pour compte de la société. Nous sommes loin de ce Obama qui avait redonné espoir à l’Amérique qu’un autre monde était possible. Il disait à l’époque, avec la passion qui l’habitait, « Yes, we can ». « Oui nous pouvons ».

Malheureusement, ce rêve d’Obama se révèle être aujourd’hui tout autre chose de ce qu’il était au temps de la conquête du pouvoir.

Si le pape François veut empêcher une guerre sanglante au Venezuela et éventuellement dans l’ensemble de l’Amérique latine, il est temps qu’il agisse et vite. Il se doit de dénoncer avec force et sans ambiguïté cette forme d’interventionnisme dans les affaires internes du Venezuela. Une occasion unique pour l’Église de se racheter de toutes les fois où elle a servi de caution à pareilles interventions.

Sans l’appui du Vatican, Obama ne saurait s’aventurer dans une guerre en Amérique latine. Il est important que le pape François lui fasse savoir que l’Église et le Vatican s’opposent fermement à ce décret et qu’ils ne le suivront pas sur cette voie de l’interventionnisme.

Oscar Fortin

Le 10 mars 2015-03-10

http://humanisme.blogspot.com

La guerre civile en Syrie, source de stabilité pour la région envoyé par Daniel Pipes le 08/03/2015 @ 08:54
[Daniel Pipes est à prendre en considération,il est lié à divers think-tank influents.Et sa prose est toujours instructive(il est un des rares à prendre en considération la démographie sans tomber dans le simplisme du type"un homme =un homme et tout est dans tout et réciproquement. Pour le dire en des termes plus brutaux: les néocons sont contents, plein de morts en Syrie, plein de réfugiés partout, c'est bon pour le remodelage du "grand Mouyen Orient", c'est à dire de la banlieue d’Israël. Cette cynique conclusion ne nous étonne pas de ces gens-là. Mère Agnès Myriam de la Croix, en provenance de son couvent à Homs, l’a confirmé publiquement à Paris cette semaine: le remplacement des populations, c'est bien le but recherché; et dans ce chaos, invisibles, on engouffre des hordes de 90 nationalités différentes trucider à vau l’eau, ce qui permet d’infiltrer des milliers et des milliers de Kurdes, qui vont remplacer les populations autochtones victimes de nettoyage ethnique bien concerté. C'est ça, le plan auquel participe de toute la puissance de nos impôts, notre gouvernement. ]

Les bouleversements démographiques causés par quatre années de guerre civile en Syrie ont profondément changé la Syrie et ses trois voisins arabophones que sont l’Irak, le Liban et la Jordanie (la Turquie et Israël ont changé aussi mais dans une moindre mesure). Face aux tragédies et aux horreurs, et alors que les populations s'adaptent aux impératifs cruels du nationalisme moderne, les quatre pays sont – ironie de l’histoire – en train de gagner en stabilité, en raison des combats qui ont poussé les gens à passer d’un statut de minorité ethnique à celui de majorité, encourageant chacun à vivre avec ses semblables.

Avant de se pencher sur chacun des ces quatre pays, faisons un peu d’histoire :

Tout d’abord, à l’instar des Balkans, le Moyen-Orient présente l’une des situations ethniques, religieuses, linguistiques et nationales les plus complexes et les plus instables au monde. C'est un endroit où les alliances transfrontalières compliquent profondément la politique locale. Si les Balkans ont déclenché la Première Guerre mondiale, le Moyen-Orient pourrait provoquer la Troisième.

Ensuite, les tensions historiques entre les deux grands courants de l’islam, les sunnites et les chiites, s'étaient largement estompées avant l’arrivée au pouvoir de l’Ayatollah Khomeiny en 1979. Ce sont les coups de boutoir de Téhéran qui les ont ravivées.

La guerre meurtrière qui pendant 8 ans, de 1980 à 1988, a opposé l’Iran et l’Irak a joué un grand rôle dans l’exacerbation de l’hostilité entre sunnites et chiites.

En outre, quand les puissances européennes impérialistes ont redessiné la plupart des frontières du Moyen-Orient, elles n'ont pratiquement tenu aucun compte de l’identité des peuples qui vivaient dans la région, préférant se concentrer sur les fleuves, les ports et les ressources qui servaient leurs intérêts économiques. Avec pour résultat le désordre actuel de pays définis un peu au hasard (comme la Jordanie).

Enfin, les Kurdes ont été les grands perdants de la redéfinition des frontières il y a un siècle. Par manque d’intellectuels capables de défendre leur cause, ils se sont retrouvés divisés entre quatre États différents où ils ont partout été persécutés. Aujourd'hui, ils sont organisés et prêts pour l’indépendance.

Passons à présent à l’état de la Syrie et de ses voisins arabes (en nous inspirant de l’article de Pinhas Inbari, "Demographic Upheaval : How the Syrian War is Reshaping the Region" [Bouleversement démographique : comment le conflit syrien redessine la région]).

Il est frappant de voir combien la Syrie et l’Irak ont subi les mêmes évolutions. Après la disparition de dictateurs monstrueux en 2000 et 2003, les deux pays se sont chacun divisés en trois entités ethniques, à savoir les Arabes chiites, les Arabes sunnites et les Kurdes. Alors que Téhéran domine les deux régimes d’inspiration chiite, plusieurs États à majorité sunnite (Turquie, Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis, Qatar) soutiennent les rebelles sunnites. Les Kurdes se sont retirés des guerres civiles arabes pour bâtir leurs propres zones d’autonomie. Les dictatures autrefois ambitieuses n'ont mis sur pied pratiquement aucune politique étrangère viable. De plus, la frontière séculaire entre la Syrie et l’Irak a en grande partie disparu.

La Syrie. La zone syrienne qui demeure sous le contrôle de Bachar Al-Assad devient de plus en plus chiite. Selon des estimations, 50 % des 22 millions d’habitants que comptait la Syrie avant le début de la guerre, ont été chassés de leurs foyers. Parmi eux, les 3 millions de réfugiés, la plupart sunnites, qui ont fui le pays ne rentreront probablement pas non seulement parce que la guerre civile se poursuit mais aussi parce que le régime d’Assad les a déchus de leur nationalité. Il apparaît également que le régime a volontairement réduit son contrôle sur la zone frontalière avec la Jordanie dans le but d’encourager les sunnites à fuir la Syrie. Selon certaines sources, le régime a utilisé comme autre stratagème en vue d’augmenter la population chiite, l’accueil et la réinstallation d’environ 500.000 chiites irakiens dont certains ont même reçu la nationalité syrienne.

Bachar Al-Assad devrait être meilleur ophtalmologue que dictateur.

L'Irak. La guerre civile en Syrie a donné à l’État Islamique (ou EIIL/EIIS) l’occasion de pénétrer en Irak et de prendre des villes comme Falloujah et Mossoul, avec pour conséquences l’exode de non-sunnites (surtout des chiites et des Yézidis) et un redécoupage de l’Irak selon des critères ethniques. Étant donné le mélange de populations qui caractérise le pays, particulièrement dans la région de Bagdad, il faudra des années voire des décennies avant que le tri ne s'opère entre les différents groupes. Toutefois, c'est un processus qui semble inexorable.

Le Liban. Les sunnites sont en train de se renforcer et de contrecarrer l’influence iranienne. Les millions de réfugiés sunnites en provenance de Syrie constituent désormais 20 % de la population du pays, soit un quasi-doublement de la communauté sunnite. Par ailleurs, le Hezbollah, l’organisation chiite dominante au Liban, est en train de négliger sa base et de perdre de son influence dans le pays en combattant en Syrie au profit du régime d’Assad.

La présence de miliciens du Hezbollah en Syrie réduit l’influence de l’organisation dans son propre pays, le Liban.

La Jordanie. l’afflux récent de réfugiés syriens a été précédé d’une vague d’environ un million de réfugiés irakiens. Ensemble, ces deux nouveaux groupes ont fait baisser la proportion de Palestiniens en Jordanie au point que ces derniers ne constituent probablement plus la majorité de la population du pays. Ce changement a des conséquences politiques majeures : d’une part, il réduit la menace potentielle représentée par les Palestiniens pour la monarchie hachémite, d’autre part il met à mal le raisonnement soutenu par certains Israéliens et qui consiste à assimiler Jordanie et Palestine.

En résumé, l’Irak et la Syrie voient leurs contours redéfinis par leurs composantes religieuses et ethniques, le Liban voit sa communauté sunnite se renforcer et la Jordanie sa communauté palestinienne s'affaiblir. Aussi terrible que puisse être son coût humain, la guerre civile en Syrie pourrait, à long terme, transformer le Moyen-Orient en une zone moins explosive et moins propice au déclenchement d’une Troisième Guerre mondiale.
http://fr.danielpipes.org/15580/guerre-syrie-demographie

Des conseillers militaires américains et israéliens de Daesch arrêtés en Irak envoyé par irib, spoutnik etc le 08/03/2015 @ 08:43
Des conseillers militaires américains et israéliens arrêtés pendant qu’ils donnaient assistance aux terroristes de l’Etat Islamique en Irak.

Les forces anti-terrorisme irakiennes ont arrêté quatre conseillers militaires étrangers provenant des Etats Unis et d’Israël qui étaient en train d’aider l’Etat Islamique, selon l’Agence de presse iranienne Tasnim.

Trois des conseillers militaires arrêtés ont la double nationalité états-unienne et israélienne, tandis que le quatrième conseiller est originaire d’un pays du Golfe Persique, a affirmé l’agence de presse irakienne Sarma.

Les conseillers militaires étrangers ont été capturés dans le quartier général à partir duquel l’Etat Islamique a organisé les opérations militaires dans la province de Ninive, dans le nord de l’Irak.

Les arrestations ont eu lieu au cours de l’opération baptisée « Piqûre de scorpion ». Un certain nombre d’autres combattants de l’Etat Islamique ont été tués pendant l’assaut. Les conseillers étrangers arrêtés ont été transférés à Baghdad.

Traduction Avic – Réseau International

Source : http://sputniknews.com/middleeast/20150307/1019201301.html#ixzz3Tk5BBhK3

Vote au parlement italien sur la reconnaissance de l’Etat palestinien envoyé par Fabrizio Marchi le 08/03/2015 @ 08:38
Vote au parlement italien sur le reconnaissance de l’État palestinien
Nains, danseuses et domestiques.

Par Fabrizio Marchi – Le 4 mars 2015 – Source Sinistra in Rete

Nains, danseuses et domestiques acclamés. Je parle naturellement de la quasi-totalité de l’actuelle classe politique qui gouverne (pour le compte de tiers…), directement ou indirectement, ce pays. Nous le savions déjà, mais le vote d’hier à la Chambre sur la reconnaissance manquée de l’État de Palestine le confirme encore une fois, si toutefois il en était encore besoin.

Unique exception – nous le notons scrupuleusement –, celle du M5S [le Mouvement 5 étoiles de Beppe Grillo], c’est-à-dire la seule force politique qui, malgré toutes ses contradictions structurelles, a demandé la reconnaissance immédiate de l’État palestinien, sans conditions et sans réserves, comme on dit.

Le parti unique qui nous gouverne (y compris la Ligue du Nord et le maquis rose fuchsia à la gauche du PD [le parti de Renzi], c’est-à-dire le SEL [Gauche Ecologie Liberté]), dont les membres feignent de se disputer dans les divers talk-shows [débats télévisés], n’a même pas été capable de voter ce qui n’aurait été guère plus qu’une motion d’intentions (mais avec une certaine valeur symbolique), et qui n’aurait de toutes façons entraîné aucune retombée concrète sur la réalité de ce qu’on appelle la crise israélo-palestinienne, c’est-à-dire l’occupation néo-coloniale et raciste à laquelle est soumis depuis des dizaines d’années le peuple palestinien par l’État d’Israël et tous ses gouvernants, sans aucune exception.

Il ne vaudrait même pas la peine de commenter la ridicule pantomime qui s’est produite hier (on était aux limites du comique démentiel avec le vote sur les deux motions, celle du PD, soutenue aussi par le SEL, et celle d’Area Popolare, regroupant NCD et UDC [nouveau parti de centre-droit, sur le modèle du PP espagnol]), si ce n’était pour souligner qu’il y a peut-être des manières relativement plus dignes de servir ses maîtres, par exemple en faisant semblant d’avoir une certaine autonomie politique. Au fond, c’est à cela que servait ou aurait pu servir hier un vote en faveur de l’État de Palestine.

Mais même pour cela, il faut un brin de dignité et de stature (c’est incroyable d’avoir à le dire, mais c’est ainsi…), que cette classe politique ne possède pas.

Certes, nous ne nous attendions à rien d’autre, mais il ne peut échapper à personne qu’au moins la classe politique de ce qu’on appelle la Première République [le régime instauré après la Libération] cherchait à s’acquitter du rôle qui lui avait été attribué à l’intérieur de l’alliance politico-militaire occidentale, avec une marge relative d’autonomie politique, d’équilibre et de capacité de médiation réelle dans ce qui était son aire géopolitique de compétence, c’est-à-dire le bassin de la Méditerranée.

Je crois pouvoir dire, sans aucune nostalgie passéiste, que cette classe politique, formée par ces forces politiques (je veux parler en particulier de la DC, du PSI et du PCI, globalement réunis en ce qui concerne la position politique de l’Italie dans l’aire méditerranéenne et moyen-orientale), se serait comportée avec plus de dignité et de sens de l’État. Par honnêteté intellectuelle, on ne peut pas ne pas rappeler le célèbre discours à la Chambre du 6 novembre 1985 par lequel celui qui était alors secrétaire du PSI en même temps que Président du Conseil, Bettino Craxi, défendit le droit légitime des Palestiniens à la lutte armée pour libérer leur terre de la puissance occupante, se livrant même à une comparaison audacieuse entre le mouvement de libération nationale palestinien et celui du Risorgimento mazzinien.

Pour ne pas parler du célèbre épisode de Sigonella en octobre de la même année, où le même Craxi interdit aux marines US de capturer un commando palestinien du FPLP qui avait séquestré un bateau de croisière italien – l’Achille Lauro – et tué un passager américain de confession juive. L’avion sur lequel voyageaient les membres du commando palestinien fut encerclé par les carabiniers (qui empêchèrent, arme au poing, les marines de les faire prisonniers), puis fut autorisé à repartir pour l’ex-Yougoslavie, alors État souverain non-aligné gouverné par la Ligue des communistes du Maréchal Josip Broz Tito. Cet épisode provoqua un moment de grave tension dans les rapports entre les gouvernements italien et américain, et relança le rôle de l’Italie sur l’échiquier moyen-oriental en tant que pays non hostile aux peuples arabes, en continuité avec une politique de coopération et collaboration avec les pays maghrébins et méditerranéens déjà initiée en son temps par le président de l’ENI, Enrico Mattei (qui fut pour cela assassiné par les multinationales du pétrole US). Certains soutiennent que les États-Unis et Israël ne devaient pas oublier cet affront et que la disgrâce postérieure de Craxi eut quelque chose à voir avec sa politique d’ouverture à l’égard de l’OLP et en général des gouvernements nationalistes laïques arabes, bien au-delà des vicissitudes de la tangentopolis [scandale politico-financier des pots de vin, déclenché en 1992] .

Ceci ne fait évidemment pas de Craxi, ni d’Andreotti et en général de la classe politique qu’ils représentaient, des héros de la lutte des peuples du monde contre l’impérialisme, mais nous offre un témoignage concret du niveau de l’actuelle classe politique. Si Craxi fut le protagoniste de ce qui fut objectivement un grand sursaut d’autonomie nationale (dans les limites de l’appartenance de l’Italie à l’Otan, dont Craxi ne rêvait même pas de sortir), de dignité et de sens de l’État, capable même d’aller jusqu’à pointer les fusils contre des soldats américains, nos gouvernants, Renzi en tête, (mais cela vaut pour tous ses prédécesseurs, de Berlusconi à D’Alema et les autres), ne sont même pas capables d’empêcher un groupe de voyous ivres de profaner la Barcaccia (1), comme ils ne seraient pas en état d’aligner une patrouille de la police urbaine pour empêcher un groupe de touristes américains de prendre un bain dans la fontaine de Trevi…

Une dernière réflexion politique, mais absolument pas marginale. La Ligue du Nord de Salvini a voté contre l’État de Palestine en faisant une déclaration explicitement pro-israélienne. Cela en dit long, s’il en était besoin, sur la nature réelle de cette force politique néo-fasciste ou néo-droitière. Une force de feinte opposition au système, alignée en réalité sur des positions pro-atlantistes – au-delà des sympathies manifestées à la Russie de Poutine et même à la Corée du Nord (façon de jeter de la poussière aux yeux de la partie culturellement la plus faible de son électorat) – même si elle se vante d’un supposé anti-américanisme et anti-européisme qui n’a rien à voir avec une critique authentiquement de classe et anti-impérialiste, mais représente seulement la nostalgie de cette partie des anciennes classes bourgeoises qui n’ont pas été invitées à la répartition du gâteau du grand capital trans- et multinational, par cet État-nation à l’intérieur duquel elles étaient politiquement hégémoniques. Une force politique qui nourrit à dessein une haine confuse (camouflée d’ethno-identitarisme, c’est-à-dire de défense des identités culturelles) à l’égard des peuples arabes et musulmans, et dont l’horizon culturel est la construction d’un État hiérarchique, autoritaire, sécuritaire, interclassiste, identitariste, exclusiviste et différentialiste (c’est-à-dire raciste…), mais toujours à l’intérieur des logiques économiques capitalistes.

Il convient de ne pas se laisser tromper par ces gens, très habiles dans ces opérations de maquillage par lesquelles beaucoup de personnes de bonne foi tendent hélas à se laisser conditionner, surtout en l’absence d’une alternative politique solide, crédible et authentiquement socialiste dans l’actuel état de choses.

Note

(1) Fontaine du Bernin, en forme de barque, récemment dégradée par des
hooligans hollandais du Feyenoord.

http://lesakerfrancophone.net/

Les USA n'ont qu'une logique, celle du chaos envoyé par Michel Raimbaud le 04/03/2015 @ 10:27
Michel Raimbaud


Ancien ambassadeur français en Mauritanie, au Soudan et au Zimbabwe, l’écrivain Michel Raimbaud* vient de publier « Tempête sur le Grand Moyen-Orient », un ouvrage qui s’annonce déjà comme un classique de la géopolitique moyen-orientale et eurasienne. Il revient sur ce projet élaboré par les néoconservateurs américains qui a non seulement déstabilisé le monde arabo-musulman, reconfiguré les relations internationales, mais fait désormais des vagues jusqu’en Europe, avec la violence qu’on connaît.

Vous avez placé en épigraphe de votre livre cette citation de Voltaire : « Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer. » Dequi parlez-vous ?
Il suffit de voir autour de soi. La maxime s’applique à ce qu’on appelle le « pouvoir profond »… On ne peut pas critiquer certaines catégories de personnes et les sujets qui vont avec, dont ceux que je traite dans ce livre. Ce sont ces sujets sensibles.

Vous dites que l’expression « printemps arabe » n’est pas un concept arabe, mais occidental. Le nouveau président tunisien l’a confirmé. Est-ce cela qui explique ce qui s’est passé dans le monde arabe ?
Tout à fait. La naissance de ce concept est le fait d’intellectuels et de journalistes français. Il se réfère aux printemps démocratiques, celui de 1848 qui a tenté de bousculer les vieilles monarchies européennes vermoulues, le printemps de Prague en 1968, Mai-68 en France… Cette assimilation historique est un peu hâtive. Sans compter qu’en Tunisie, le printemps du jasmin, c’était en hiver !

Vous n’avez pas de mots assez durs pour évoquer le printemps arabe : « Une appellation plutôt usurpée pour une saison sinistre n’ayant guère d’arabe, à part le nom, qu’une vague façade en carton-pâte derrière laquelle se tapissent un fanatisme islamiste de la pire espèce, des pompes à finances wahhabites inépuisables », etc. Et j’en passe…
Je le pense depuis le début. Tous les pays arabes ont été touchés sauf les monarchies. Le Bahreïn est une exception à cause de sa « minorité » chiite qui constitue plus de 70 % de la population. Au Yémen, on a découvert à l’occasion de la guerre civile qu’il existe une minorité chiite, les zaydites, représentant 40 % de la population. Il y a des chiites cachés en Turquie, il en existe aussi au Pakistan, entre 20 % et 25 % de la population.

Qu’entendez-vous par un Grand Moyen-Orient situé entre l’empire atlantique et l’Eurasie ? Peut-on encore parler, à propos de l’Otan, d’un empire ? Quant à l’Eurasie, elle est encore embryonnaire. N’est-ce pas une anticipation ?
Oui c’est une anticipation. L’expression du Grand Moyen-Orient elle-même est de George Bush. Ce n’est plus un Moyen-Orient dans la mesure où il va de la Méditerranée à la Chine centrale. L’Eurasie est en gestation, certes, mais le changement se produit sous nos yeux. Les Brics sont en formation, surtout son noyau euro-asiatique. Cet ensemble a de l’avenir.

Mais le Grand Moyen-Orient n’est-il pas une vue de l’esprit ? On a l’impression, plutôt, d’un monde éclaté…
C’est le monde arabo-musulman d’aujourd’hui qui est éclaté. L’expression Grand Moyen-Orient est concise et couvre une vaste région. L’empire Atlantique se place face au bloc euro-asiatique. Ces blocs existent déjà et le deuxième est en voie d’organisation.

Comment expliquer que le mal nommé « printemps » ait pu réveiller la guerre froide ? Et que la Russie et la Chine se soient liguées pour contrer ce projet ?
Cette opposition russo-chinoise est une grande première. Jusqu’en 1991, le monde est bipolaire avec, entre les deux blocs, une Chine qui trouble un peu le jeu. Au milieu se trouvent les pays non-alignés, terre de mission pour les deux camps. En 1991, à la chute de l’URSS, on a cru en l’avènement du monde multipolaire. Ce n’était pas vrai : ce que l’on a vu, c’est l’avènement du monde unipolaire, le monde américain. L’Occident va alors pouvoir gouverner au nom de la « communauté internationale », sans opposition, pendant vingt ans, jusqu’en 2011. Puis il va s’évanouir avec les crises de la Libye et de la Syrie. Tout capote avec ces pays, et nulle part ailleurs.
Avant, les Russes et les Chinois étaient tétanisés, ils étaient dans une période d’attente, hésitaient entre coopération et confrontation. Les deux pays s’abstenaient sur le Darfour, ou sur d’autres résolutions de ce type. La Chine était surtout occupée à assurer son développement et à devenir la deuxième puissance mondiale. Puis, peu à peu, Poutine réalise qu’il n’y a pas de coopération possible. Le coup d’arrêt à ses hésitations, c’est la guerre de Géorgie. L’Occident va trop loin, surtout avec le bouclier antimissiles.
La Chine va se joindre à la Russie lors de la guerre de Libye, le vrai point de rupture. Auparavant, les deux pays avaient été mis en condition pour accepter la résolution 1973, avec l’idée qu’il fallait protéger la population civile. C’est la mise en œuvre de cette résolution qui a fait déborder le vase. Ils se sont rendu compte qu’ils avaient été bernés, et qu’ils avaient fait une erreur en s’abstenant.
Les bombardements commencent le lendemain de l’adoption de la résolution des Nations unies. L’Otan, qui n’y était mentionnée nulle part, entre en guerre, bombarde tout, démolit tout. En toute illégalité. Si on regarde le chapitre 7 de la charte des Nations unies, on constate que toutes les dispositions qui encadrent les interventions ont été violées. Y compris celles au prétexte humanitaire. Pour la Chine et la Russie, il n’y aura plus jamais de résolutions à la libyenne. Elles s’opposent six mois plus tard à la résolution sur la Syrie, apposant quatre fois leur veto. Je ne comprends pas que les Occidentaux n’aient pas compris que la Russie et la Chine ne rejoindraient plus jamais la fameuse communauté internationale pour ce genre d’aventures.

La Syrie est donc fondatrice de la nouvelle donne internationale…
C’est l’épicentre d’un conflit global qui dure depuis quatre ans. Si le gouvernement légal de la Syrie était tombé comme les autres auparavant, ou si le régime avait été renversé comme celui de Kadhafi, il y aurait eu d’autres printemps arabes. Mais la Syrie en a été le coup d’arrêt. Les Russes ne voulaient pas tant soutenir la Syrie, mais ils y ont trouvé un partenaire, un point d’ancrage solide. Avant l’Ukraine… Ils ont cultivé l’alliance et rameuté les Bric autour d’eux, à commencer par la Chine. Quatre vetos sur la Syrie : la Chine garde un profil discret, mais ferme. Impressionnant. Au summum de la crise sur les armes chimiques en Syrie, en 2013, il y avait certes les gesticulations russes et américaines, mais il y avait aussi des navires de guerre chinois au large des côtes syriennes. C’est une première et cela devrait faire réfléchir les Occidentaux.

Pourquoi l’Occident séculier soutient-il des mouvements islamistes qu’il combat chez lui ?
Par absence de logique. À ce propos, il faut distinguer les États-Unis et ses alliés au Conseil de sécurité, qui ont des traditions de grandes puissances, et les alliés privilégiés des États-Unis, mais qui n’ont pas les mêmes motivations. Globalement, les Américains sont ceux qui commandent et ont mis en œuvre une stratégie du chaos. Ils ont continué à soutenir les gens d’Al-Qaïda, dont ils sont les créateurs avec l’Arabie Saoudite et le Pakistan. Puis, quand ils n’en ont plus eu besoin, ils les ont laissé tomber en leur disant « débrouillez-vous ». Mais toute cette affaire s’est retournée contre eux avec les attentats du 11-Septembre.
Les mouvements terroristes internationaux, comme ceux qui sévissent en Syrie et ailleurs dans le Moyen-Orient ou le monde musulman, sont des héritiers d’Al-Qaïda. Les États-Unis n’ont pas de raison de ne pas s’en servir, tout en sachant que ce n’est pas leur modèle social. Ils les utilisent puis, quand ils ne s’en servent plus, ils les bombardent.
Je ne crois pas que les États-Unis aient une sympathie particulière pour les mouvements islamistes, ni pour les Arabes d’ailleurs – cela se saurait. Mais ils peuvent s’accommoder de tout. Leurs meilleurs alliés sont des gouvernements islamistes. Ils ont du mal à trouver des alliés progressistes : ils n’en ont jamais eu dans l’Histoire.

Vous étiez en poste en Arabie Saoudite, où l’on vient d’assister à une scène de succession moyenâgeuse. Tous les chefs d’État occidentaux s’y sont rués pour prêter allégeance au nouveau roi d’Arabie. Qu’est-ce qui les fait vraiment courir, à part le brut ?
Le pétrole et les intérêts d’Israël. Dans tout le monde arabe, il existe un terreau favorable à la contestation, mais on n’a pas le droit d’y intervenir et de bombarder sous prétexte que les peuples sont menacés par des tyrans. D’autant qu’on se rend compte que ce type d’opération est menée pour changer le régime ou détruire le pays. Il est plus facile d’exploiter le pétrole avec des pays fragilisés.
Le pétrole détourné d’Irak et de Syrie va notamment vers Israël, sans besoin d’oléoducs. Vendu en contrebande à 15 dollars le baril lorsque celui-ci était à 120 dollars, ce pétrole a rapporté des revenus conséquents : 5 milliards de dollars. Des sommes qu’on ne transporte pas dans des matelas ! Il faut des banques, des complices pour les mettre sur le marché. Les circuits parallèles fonctionnent.

Lire la suite ici..

L'Argentine renforcée par la coopération avec la Russie et la Chine envoyé par Russia To Day le 04/03/2015 @ 09:46
Dernier rebonidssement de l’affaire Nisman:

Le juge Rafecas, de la cour Suprême, a examiné le dossier que le procureur Nisman devait présenter aux députés, pour accuser la présidente de collusion avec l’Iran, et il n'a RIEN trouvé qui permete de l’incriminer.

L'Argentine a bien compris qu'elle a échappé de justesse à un putsch "orange", "merveilleuse Cristina", par Russia Today


400 000 personnes ont pris part dimanche à une manifestation de soutien à Cristina Kirchner. La veille, elle avait promis de nationaliser les systèmes de gestion des chemins de fer et soutenu la coopération avec la Russie et la Chine.
Une manifestation de soutien à la présidente argentine Cristina Kirchner a réuni des centaines de milliers de personnes. Les partisans du chef de l’Etat argentin ont rempli toute l’avenue de Mai qui relie le parlement au palais présidentiel. Des milliers de personnes agitaient des drapeaux et des pancartes avec des slogans tels que «Nous sommes tous pour Cristina», «Yankees, n’essayez même pas» ou «On ne peut pas nous détourner de notre droit chemin».
B_C3Yh3XIAAfXjV

Les manifestants ont écouté un discours de la présidente d’une durée record de quatre heures. La présidente a parlé non seulement des succès économiques du pays, mais aussi du pouvoir judiciaire qui, selon elle, est sorti du cadre de la constitution. Cristina Kirchner a encore fait part de son point de vue sur la politique étrangère du pays.
En intervenant à l’ouverture d’une session parlementaire régulière, Cristina Kirchner a déclaré que l’Argentine s’intéressait au renforcement de la coopération avec la Russie et la Chine, lorsque cela correspondait aux intérêts du pays et contribuait à son développement économique. Elle a exhorté les hommes politiques à être créatifs en soulignant que le monde pourrait bientôt changer complètement. «Dans cinq ans, le monde aura changé et la Chine sera la plus grande puissance économique de la planète», a encore déclaré la présidente.
En outre, Cristina Kirchner a assuré que l’Argentine s’intéressait à la coopération avec la Russie, en particulier pour la construction d’une nouvelle centrale nucléaire qui allait fonctionner à l’eau légère. Dans les mois à venir, l’appel d’offres pour la réalisation de ce projet sera lancé et l’Agence fédérale russe de l’énergie atomique Rosatom a prévu d’y participer.

Le monde arabe condamné à la régression? envoyé par René Naba le 04/03/2015 @ 09:41
Le monde arabe est-il condamné à la régression?
Par René Naba | le 2. mars 2015 - 9:15

Par trois fois en un siècle, le monde arabe a perdu la bataille de la modernité et du décollage économique, perpétuant durablement sa sujétion…. Lire la suite ici.

Sénégal, Nigeria, Rwanda et ailleurs : la pénétration israélienne envoyé par René Naba le 03/03/2015 @ 12:41
Israël a lancé une opération de charme en direction du Sénégal, pays vétéran de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI), visant à compenser le nouveau tropisme européen en direction de la Palestine, parallèlement aux démarches de la confrérie des Frères Musulmans de s’aménager une nouvelle plate-forme dans le pré carré français par le contournement de l’Europe gagnée par une vague d’islamophobie.

Fait sans précédent dans les annales des relations israélo-sénégalaises, une délégation de six imams sénégalais, sous la conduite d’El Hadji Omar Diène, directeur de l’Organisation des Imams du Sénégal, a effectué une visite insolite en Israël, à la date hautement symbolique du 30 novembre 2014, coïncidant avec la commémoration du 97eme anniversaire du Plan de partage de la Palestine.

Le groupe a visité Yad Vashem, assurant que cela lui avait donné de nouveaux éclairages sur le peuple juif et l’état d’Israël.: «Aujourd’hui, nous avons appris d’un événement dans l’histoire -la destruction des Juifs d’Europe, un événement qui ne peut être expliqué. La tournée nous a permis de comprendre Israël et les Juifs en profondeur et nous nous félicitons des relations entre nos deux pays», a déclaré le dignitaire sénégalais. Ce déplacement visait à améliorer les relations diplomatiques et culturelles entre Israël et le Sénégal, ainsi que le dialogue religieux entre les deux pays. Le Sénégal préside en outre le Comité pour les droits des Palestiniens à l’ONU. http://fr.timesofisrael.com/des-imams-senegalais-en-visite-en-israel/

Israël Sénégal

Les relations entre Israël et le Sénégal, nouées dès l’indépendance de l’ancienne colonie française en 1960, avaient été rompues en 1973, dans la foulée de la 3eme guerre israélo-arabe d’Octobre 1973 et du soutien de l’état israélien au régime d’Apartheid d’Afrique du Sud. Toutefois, les israéliens avent réussi à maintenir des relations par le biais d’une assistance technique dans le domaine de l’irrigation via un partenariat tripartite avec l’Italie.

Le séjour des dignitaires sénégalais a été précédé d’une prise de position tonitruante du chef du groupe, en pleine offensive contre Gaza, l’été 2014,«dénonçant le Hamas et encourageait Israël à se défendre». «Le Hamas, Boko Haram et Al Al-Qaïda sont des terroristes de première espèce. Israël a le droit de se défendre et de protéger ses populations. La justice et la vérité ne seront jamais du côté des provocateurs», peut-on lire dans la missive, datée du 17 juillet et signée de El Hadji Omar Diène, adressée à l’ambassadeur d’Israël à Dakar, Eli Ben Turra.

Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une offensive de charme menée par les Israéliens en direction du maillon faible du Monde musulman, les cercles intellectuels et religieux en mal de notoriété: Ferhat Mehenni, chef du fantomatique gouvernement kabyle en exil, et son ministre des affaires étrangères, Lyazid Abid, Boualem Sansal (Algérie), l’Imam de Drancy (France) le franco tunisien Hassan Chalghoumi ainsi que la cinéaste tunisienne Nadia El Fanni.

Une opération de séduction visant à compenser les déconvenues diplomatiques des israéliens sur le plan palestinien au niveau européen et de masquer, dans le même temps, leur vigoureuse campagne de colonisation des terres dans le tiers monde. Un fait qui place l’état israélien au rang de l’un des gros colonisateurs et pollueurs de la planète.

Israël dont l’expérience de la colonisation de la Palestine l’a conduite à coloniser des terres à travers le monde, exerce un contrôle sur des terres représentant vingt fois sa superficie au détriment des populations et de l’environnement des pays pauvres:
En République Démocratique du Congo pour la culture de la canne à sucre, en sus de l’exploitation diamantifère.
Au Gabon pour la culture du Jatropha, nécessaire à la production de biocarburants;
En Sierra Leone où la colonisation israélienne représente 6,9 pour cent du territoire de ce pays de l’Afrique de l’Ouest de surcroît diamantifère.
En Colombie, où Israël a pris le contrôle d’immenses superficies pour cultiver la canne à sucre.
Aux Philippines où la proportion des terres confisquées atteint 17,2 pour cent de la surface des terres agricoles

http://www.renenaba.com/liban-diaspora-2-2/

Le vote du Nigéria contre la résolution sur la Palestine: Du politique sous couvert de religion

L’une des plus récentes manifestations d’Israël en Afrique a été la mise en échec de la résolution palestinienne au Conseil de Sécurité, le 30 décembre 2014. Deux états africains ont voté contre ce projet de résolution concernant le cadrage des négociations israélo-palestiniennes en vue de la proclamation d’un état indépendant dans un délai de deux ans: Le Nigeria, le plus grand pays musulman d’Afrique, de surcroît membre de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), et le Rwanda, un pays victime d’un génocide comparable au sociocide vécu par les Palestiniens du fait de l’occupation israélienne. Que deux pays anciennement colonisés refusent leur soutien à l’indépendance de l’un des pays du tiers monde, victime de l’arbitraire colonial, donne la mesure de la perversion mentale de leurs dirigeants et du degré de leur vassalisation au diktat israélo-américain. Lire la suite ici.

Géopolitique du Moyen Orient envoyé par Fabrice Balanche, Clément Pellegrin le 03/03/2015 @ 12:09
Résumé:

A l’origine de ce numéro de la Documentation Photographique de l’automne 2014, l’auteur, Fabrice Balanche, directeur du groupe de recherches et d’études sur la méditerranée et le Moyen-Orient (GREMMO), pose deux questions fondamentales.

En premier lieu, qu’est-ce que le Moyen-Orient ? En effet, la région possède des contours flous et mouvants. Selon Fabrice Balanche, la définition géographique semble moins pertinente que l’ensemble géopolitique que l’on peut en dresser : avec pour centre le golfe arabo-persique, fracturé entre États du Golfe sunnites et Iran chiite, et pour périphérie les pays du Levant (Liban, Syrie, Israël, Territoires palestiniens, Jordanie) ainsi que l’Égypte, la Turquie et l’Irak, le Moyen-Orient constitue un objet d’étude dont l’angle d’approche est la géopolitique.

En second lieu, pourquoi le Moyen-Orient ? Ce dossier de la documentation photographie propose davantage une trame « historique, politique, culturelle et sociale, économique » qu’un commentaire de l’actualité. A ce titre, il s’agit dans un premier temps d’identifier les acteurs principaux de la géopolitique régionale, qu’ils soient originaires de la région ou qu’ils viennent de l’extérieur, qu’ils soient étatiques ou transnationaux, et passer en revue leurs motivations économiques et politiques. Certains d’entre eux se sont révélés à l’occasion des conflits que traverse la région. Ainsi, dans un second temps, il s’agit d’analyser les crises qui touchent le Moyen-Orient et de les replacer dans un contexte régional. Enfin, dans un troisième temps, le dossier met en lumière les principaux défis qui se posent à l’ensemble des sociétés du Moyen-Orient.
I. Les acteurs étatiques

Les Etats-Unis, puissance dominante. Avec la fin de la guerre froide et la disparition de leur principal concurrent, les États-Unis sont devenus l’acteur principal de la géopolitique de la région, notamment à travers leur rôle dans le conflit israélo-arabe. Leur politique extérieure est régie par trois axes, les deux premiers étant relativement anciens. Il s’agit premièrement de s’assurer le contrôle des ressources en hydrocarbures de la région [1], expliquant notamment le fait que l’armée américaine reste présente en grand nombre (environ 40 000 hommes), en dépit de son retrait d’Irak en décembre 2011. Le second axe est le soutien apporté à Israël, comme l’attestent les efforts déployés par les États-Unis en direction de l’Iran, considéré comme une double menace (aux intérêts américains et à Israël). Le troisième axe, plus récent, est né de l’échec du projet de « grand Moyen-Orient » élaboré par G.W. Bush, qui était sensé apporter la démocratie dans les années 2000. Il s’agit désormais de favoriser une gouvernance fédérale, dans le respect des différentes communautés. Par ce projet politique, dont le Kurdistan Irakien est un exemple parfait, les États-Unis pérennisent les deux autres axes de leur politique extérieure : diviser la région en autant de petites entités dont la sécurité dépend du parapluie militaire américain [2].

Le Conseil de Coopération du Golfe (CCG), moteur régional. Le CCG est né en 1981 sous l’impulsion de l’Arabie saoudite et de son allié américain. Outre l’Arabie saoudite, il rassemble les Émirats arabes unis (EAU), Oman, le Qatar, Bahreïn, le Koweït. Sa raison d’être est d’assurer la stabilité économique et politique. Sur le plan économique, il concentre le quart des réserves mondiales d’hydrocarbures, possède un excédent commercial représentant le double de celui de la Chine (soit 500 milliards de dollars en 2013), et s’est doté d’un marché commun en 2008. Cependant, sa force politique semble plus limitée : le projet de monnaie commune se heurte à des rivalités sur la localisation de la future banque centrale ; les affrontements au Yémen et la situation du Bahreïn fragilisent la cohérence de l’organisation ; des antagonismes ont surgi ces dernières décennies entre l’Arabie saoudite et le Qatar sur la question de l’Iran mais aussi sur celle de l’islam politique. Les deux pays se sont même affrontés en Égypte : tandis que le Qatar a apporté un soutien financier et moral au gouvernement des Frères musulmans, l’Arabie saoudite a organisé une contre offensive en appuyant l’armée égyptienne dans le renversement de Mohammed Morsi en juillet 2013 et en octroyant un prêt de douze milliards de dollars au nouveau Président Abdel Fattah al-Sissi. Cette confrontation se joue également au travers de la compétition pour le contrôle de l’espace médiatique arabe, entre les chaînes qatarie Al-Jazeera et saoudienne Al-Arabya.

L’Iran, une zone d’influence en puissance. Pour l’Iran, étendre sa zone d’influence est un enjeu de fierté nationale. Il s’agit d’un pays solide, à 80% de confession chiite mais qui intègre dans ses institutions les membres d’autres confessions. De forts sentiments patriotiques se sont exprimés au travers de la révolution islamique de 1979 et lors de la guerre avec l’Irak entre 1980 et 1989. L’embargo économique dont il fait l’objet semble avoir cimenté le nationalisme. Avec la chute de Saddam Hussein en 2003, l’Iran est sorti de son isolement. Il a pu se rapprocher du nouveau gouvernement irakien et a accentué son soutien au régime de Bachar al-Assad. Sa politique extérieure actuelle s’articule autour de deux axes. Premièrement, le programme nucléaire, qui est d’abord un élément constitutif du nationalisme avant d’être un atout géopolitique. En second lieu, ses alliés régionaux, qu’ils soient étatiques (la Syrie, l’Irak) ou non (le Hezbollah libanais et le PKK kurde de Turquie). Se faire le chantre de la cause palestinienne lui permet de rayonner au delà du monde perse et chiite. Fabrice Balanche résume ainsi : « l’Iran souhaite devenir le gendarme du Moyen-Orient pour son propre compte, pas pour celui d’une puissance étrangère. »

La Turquie. L’image que renvoie la Turquie depuis la fin du régime militaire est celle d’un pays en fulgurante ascension économique et sociale. Istanbul en constitue une vitrine saisissante, avec l’apparition de gratte-ciels dans le quartier d’affaires et du mode de vie occidental qui s’est installé dans les quartiers touristiques, malgré les efforts de l’AKP pour réislamiser la société. Au pouvoir depuis 2002, ce parti qualifié d’« islamo-démocrate » se montre plus libéral sur le plan économique que du point de vue de la morale : le pays a décollé à partir de la mise en place de réformes libérales et qui ont attiré des IDE en provenance d’Europe et du Moyen-Orient. Mais de fait, cette apparente vigueur économique reste très dépendante de l’extérieur : la crise en Europe conduit la Turquie à chercher d’autres débouchés, sur les marchés moyen-orientaux. C’est ainsi que le Kurdistan irakien est devenu l’un de ses principaux partenaires économiques. L’AKP a vu dans le printemps arabe l’occasion de développer deux nouveaux axes dans sa politique extérieure : tout d’abord en promouvant son modèle islamo-démocrate, en particulier en Tunisie et en Égypte. Mais l’entreprise de séduction a échoué, les acteurs du monde arabe voyant d’un mauvais œil les prétentions de l’ancienne puissance ottomane à revenir sur le devant de la scène. Dans un second temps, la Turquie a apporté son soutien à toute force d’opposition à Bachar al-Assad, y compris aux djihadistes. Elle s’est ainsi aliéné la Russie et l’Iran, avant que l’Etat Islamique ne se retourne contre elle. Les fortes tensions sur la zone frontalière avec la Syrie et l’Irak en sont une conséquence, tout comme l’exacerbation des tensions internes entre Turcs et Kurdes.

Israël et la nécessaire mondialisation. Israël est un pays à part dans la région : il est tout d’abord coupé de « son arrière-pays arabe » et donc privé d’importants débouchés régionaux, ce qui le conduit à réaliser les trois-quarts de son commerce avec l’Europe et l’Amérique du Nord [3]. Étant en outre situé sur une terre classée en stress hydrique [4], l’État hébreu a été contraint de revoir l’idéal agricole du Kibboutz, omniprésent les premiers temps de l’installation juive en Palestine. La vitalité de l’économie israélienne réside désormais sur l’exportation de technologies de pointe, un secteur massivement soutenu par les investissements étatiques en recherche et développement [5]. Cette extrême dépendance à la mondialisation accentue les inégalités sociales en marginalisant les individus déjà exclus des domaines moteurs de l’économie : les Arabes israéliens, les Juifs orthodoxes, les travailleurs immigrés. Presque « offshore » [6] dans un environnement qui lui est hostile, l’État d’Israël a besoin de l’appui de puissances internationales et de la mondialisation pour survivre.
II. Crises

Gérer plutôt que résoudre le conflit israélo-arabe

La résolution du conflit israélo-arabe ne semble pas plus d’actualité qu’auparavant, … Lire la suite ici

Soyez sereins, la relation israélo-américaine continuera envoyé par Moshe Arens le 03/03/2015 @ 12:35
24 février 2015
Soyez sereins, la relation israelo-américaine continuera
La relation stratégique entre les Etats-Unis et Israël a résisté auparavant à des périodes difficiles , et elle survivra à la discorde actuelle entre ses deux dirigeants.


Par Moshe Arens,

http://www.israpundit.org/archives/63604970#more-63604970

Adapté pour malaassot.com



Quel est l’état des relations entre Israël et les États-Unis? Terrible, si vous demandez à ceux qui tentent de renverser le Likoud dans la présente campagne électorale. Certains vont même aller aussi loin que de dire qu'elles n'ont jamais pu être pire, que c'est là toute l’œuvre du Premier ministre Benjamin Netanyahu, et pour cela, il mériterait de ne pas être réélu. Après tout, cette relation est l’un des plus grands atouts stratégiques d’Israël - peut-être même le plus important de tous. Où serions-nous sans le soutien des États-Unis, demandent-ils avec emphase.

Eh bien, pas si vite. Il y a eu quelques moments difficiles dans les relations d’Israël avec les États-Unis au cours des années, l’année où Israël a été considéré comme un fardeau plutôt qu'un atout pour Washington, DC Il y avait un embargo sur la livraison d’armes de l’Amérique à Israël pendant la guerre d’Indépendance, tandis qu'Israël se battait pour sa vie contre vents et marées.

ll y a eu la pression brutale appliquée par le président Dwight D. Eisenhower sur le Premier ministre d’alors, David Ben Gourion afin de retirer les Forces de défense israéliennes du Sinaï et de la bande de Gaza après la campagne du Sinaï en 1956, une décision qu'Eisenhower a regretté plus tard.

Il y eu des années où les Etats-Unis ont refusé de vendre des armes à Israël, année où la France était le principal fournisseur d’armes d’Israël. Il y a eu "la réévaluation" d’Henry Kissinger après la guerre du Kippour de 1973, et le gel des livraisons de F-16 après la destruction en 1981 du réacteur nucléaire irakien par l’armée de l’air israélienne.

Mais depuis la victoire éclair d’Israël dans la guerre des Six Jours en Juin 1967, Washington a progressivement commencé à voir Israël comme un atout stratégique. La relation s'est réchauffée et consolidée.

Non seulement les États-Unis et Israël partagent des valeurs et des idéaux communs; il a été maintenant reconnu qu'ils partagent également des intérêts stratégiques communs. Ce fut le cas pendant les années de la guerre froide, et depuis les États-Unis sont devenus le chef de file dans la guerre contre le terrorisme. C'est le cas aujourd'hui, et cela continuera à perte de vue.

La relation étroite du travail entre les militaires des deux pays, parmi les membres des services de renseignements, la coopération technologique et les relations commerciales, donne chaque jour la preuve que la relation entre les Américains et Israël est excellente.

Elle est si bonne parce qu'elle est de l’intérêt mutuel pour les deux pays. C'est l’opinion de ceux qui sont engagés dans des contacts fréquents au niveau du travail, et c'est l’opinion de la grande majorité des membres du Congrès - Républicains et Démocrates de même. C'est pourquoi elle est vraiment inébranlable.

Aussi quel est ce tapage autour d’une détérioration supposée de la relation? La conjecture qu'Israël peut être en train de perdre le soutien des Démocrates; que le soutien à Israël aux États-Unis cessera d’être bipartite et sera limité aux Républicains. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Ceux qui se fient à cette théorie ne semblent pas connaître le développement du soutien bipartisan pour Israël aux États-Unis. Pendant des années, le soutien à Israël provenait principalement des Démocrates, et c'est seulement au cours des dernières années qu'il se répand dans le camp Républicain et est devenu vraiment bipartite. .

L'affirmation selon laquelle ce soutien bipartisan serait maintenant mort, car le Premier ministre israélien a accepté une invitation du Président de la Chambre des représentants pour s'adresser lors d’une session conjointe du Congrès, sur l’accord qui se dessine entre les États-Unis et l’Iran, sous-estime la fermeté de la relation israélo-américaine. Elle ignore également le fait que les réserves aux États-Unis quant à cet accord sont bipartisanes, et proviennent de Démocrates et des républicains de la même manière.

Indépendamment de leur préférence pour un parti, tous les Israéliens qui se rendent compte que l’accord qui prend forme avec l’Iran est dangereux pour Israël devraient espérer que l’adresse du Premier ministre au Congrès sera efficace, et pourront dormir tranquilles en sachant que la relation américano-israélienne est en excellente forme, et continuera de l’être après la comparution du Premier Ministre devant le Congrès. Il est bénéfique pour les deux pays.



Moshé Arens a servi comme ministre de la Défense d’Israël à trois reprises et une fois en tant que ministre des Affaires étrangères. Il a également servi comme ambassadeur israélien aux Etats-Unis et a été professeur au Technion - Israel Institute of Technology. Avant d’immigrer en Israël, il a été un leader de l’American Betar.

reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif ©Copyright malaassot.com

Charlie en Afrique, merci pour ce moment! envoyé par Général Pierre Michel Joana le 27/02/2015 @ 08:05
Charlie en Afrique…
**Merci pour ce moment!
Témoignage du général Pierre Michel Joana (de retour du Mali)


Je viens de rentrer d’une semaine à Bamako, où j’ai travaillé avec des Maliens, des Nigériens et des Mauritaniens, sur des questions de lutte anti-terrorisme. J’étais accompagné là-bas par une collègue belge et un collègue espagnol.


Dans le petit hôtel « le Campagnard », où nous étions logés et où se déroulaient nos réunions, la télévision, comme souvent en Afrique était allumée toute la journée. La chaîne France 24, chaîne chargée de faire connaître le rayonnement de la France, diffusait plusieurs fois par jour, un petit clip d’une minute où l’on pouvait voir toute une succession de personnes, de toutes origines ethniques, portant une pancarte « je suis Charlie ». A la fin, ça devenait énervant, même pour moi. Cela l’était encore plus pour mes amis africains. Depuis la parution du dernier numéro de Charlie Hebdo, vendu à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires, à des collectionneurs opportunistes et à des gens sincères, encore sous le coup de l’émotion, les Musulmans d’Afrique noire sont de moins en moins Charlie et de plus en plus Coulibaly.


Ils ne sont pas pour autant complices des djihadistes, dont ils subissent tous les jours les atrocités, dans l’indifférence générale de tous les Charlies, partis depuis en vacances de neige, mais ils n’aiment pas que l’on se moque de leur Prophète.


Évidemment, ils ne sont pas assez développés, ni instruits, ni tolérants, pour apprécier à leur juste valeur les subtilités de la laïcité à la française, de la liberté d’expression et du droit au blasphème germanopratin. Moi non plus d’ailleurs, mais c’est normal étant donné que j’ai passé toute ma vie à essayer, comme «l’adjudant Kronenbourg , soldat à la solde du grand capital», de défendre mon pays et de permettre à ceux de Charlie, qui au fond, me haïssaient, de le faire en toute liberté.


Il n’empêche que grâce à tous ces bien-pensants, les trois abrutis qui ont assassiné les journalistes de Charlie Hebdo, puis les clients du magasin casher de la porte de Vincennes, ont atteint leur but au-delà de tout ce qu’ils avaient pu imaginer dans leurs petites têtes de crapules, rattrapées par la foi.


Le chef d’état du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, doit, rappelons-le, son élection à l’appui du Président du Haut Conseil Islamique de son pays, l’Imam wahhabite Mahmoud Dicko. Il a, je suppose, dû être fortement convaincu de venir à Paris le 11 janvier, pour manifester sa solidarité au nom de ce qu’il doit à la France et à ses amis socialistes. Il est désormais complétement discrédité. Son peuple, depuis la parution du dernier Charlie, lui reproche sa complicité avec les blasphémateurs.


France 24 le lui rappelle toutes les deux heures.


Le chef d’état du Niger, Mahamadou Issoufou, de la même obédience, et en difficulté face à son opposition, mais aussi face à la menace venant de Libye, du Mali et de Boko Haram, a également dû être convaincu par les conseillers de l’Elysée qu’il serait bien qu’il vienne aussi défiler à Paris. Que pourrait-il refuser à Paris dans la situation où il se trouve ? Manque de chance, depuis la sortie de la dernière caricature du Prophète, son peuple l’assimile aux blasphémateurs, aux Chrétiens, aux blancs, aux occidentaux, donc aux Français. Le peuple a d’ailleurs réagi plus violemment qu’au Mali. Les manifestations ont fait plus de dix morts, tous musulmans. 25 églises ont été détruites, le centre culturel français de Zinder également, ainsi que le restaurant « le Toulousain » de Niamey. C’est dans ce petit restaurant, tenu par un Français, qu’avaient été enlevés, par les djihadistes en janvier 2011, deux jeunes Français retrouvés morts le lendemain par nos forces spéciales, près de la frontière malienne. Au Niger aussi, France 24 rappelle toutes les deux heures que nous sommes Charlie.


Et deux de chute, Messieurs les Présidents.


Dans la rue à Bamako, certains vous disent qu’ils sont Coulibaly. Il faut dire que ce patronyme est plus courant là-bas que celui de Charlie.


Coulibaly de France, tu n’es pas mort pour rien.


Ma collègue Belge, qui s’était aventurée de l’autre côté de la rue, devant l’Institut National de Formation Judiciaire de Bamako, où un certain Moussa Coulibaly (encore un) avait fort bien organisé une formation sur « les menaces terroristes pesant sur le Sahel et les moyens d’y faire face », avec notre appui, a été prise à partie par un septuagénaire en boubou, affichant une belle barbe blanche de notable. Ce dernier s’est proposé à deux fois de la gifler, la prenant pour une Française. Il déclarait avoir servi dans l’armée française, et reprochait à notre pays de tout manipuler au Mali, et en particulier son Président, qu’il qualifiait de marionnette. Il lui a annoncé que tout cela finirait très mal pour nous. C’est la première fois, en 45 ans de fréquentation de l’Afrique noire, que je constate ce type de menace, surtout de la part d’un vieil homme qui n’avait rien d’un fou, et s’exprimait très clairement.


Bravo Charlie.


J’ai longuement discuté avec un officier de gendarmerie Nigérien, amoureux de la France et des philosophes français. Comme Musulman, il ne comprenait pas que l’on puisse continuer à soutenir ceux qui avaient humilié son prophète. Il sortait de cette affaire, très admiratif des Américains, qui avaient refusé de montrer à la télévision la caricature du dernier Charlie.


Merci France 24.


J’ai également longuement discuté avec un serveur de mon petit hôtel. Il était licencié en histoire et avait passé plusieurs années en Côte d’Ivoire, où il connaissait très bien tous les anciens petits chefs rebelles, désormais au pouvoir. Il ne m’a pas vraiment dit ce qu’il avait fait là-bas. Il avait renoncé à trouver un poste dans l’éducation nationale malienne, ou dans une autre administration, car la corruption est telle qu’il est impossible pour un pauvre gars comme lui de pouvoir être retenu. Il a conclu son propos en disant que son seul recours désormais était Dieu (lire Allah). D’après l’officier de gendarmerie nigérien, cet homme est mur pour basculer.


Encore un effort Charlie.


Un officier de gendarmerie français m’a dit qu’il avait demandé aux deux femmes qui travaillent à son domicile de venir désormais voilées, car on leur avait lancé des cailloux pour les punir de travailler chez lui.


Bravo la France.


J’ai aussi rencontré un officier français à la retraite, installé au Mali depuis plus de vingt ans, marié à une Malienne, et qui m’a confié que sa femme, musulmane, avec laquelle il avait deux enfants, chrétiens, passait, depuis peu, beaucoup plus de temps à faire ses prières.


Continue Charlie.


Ils croient tous là-bas que nous sommes Charlie. Du coup ils sont de plus en plus Coulibaly et en arrivent à admirer les Américains. C’est un comble.


Bref, j’ai passé une excellente semaine.


Notes :
*L’impérialisme français serait-il au bord de la tombe ?
Opinion de Michel J. Cuny

Le gaz de schiste ukrainien : un enjeu géopolitique mondial envoyé par Aymeric de Vilaret le 22/02/2015 @ 19:17
Le gaz de schiste ukrainien : un enjeu géopolitique mondial
Référence de l’article : MP3657

écrit par Aymeric de VILLARET,

… Conclusion :

L’Ukraine possède de vastes réserves de gaz de schiste dont une partie non négligeable à l’Est. Quelles conséquences si celles-ci étaient développées ? Et le pourront-elles ?
Oui, définitivement, les hydrocarbures relèvent beaucoup de la géopolitique.

Depuis que la crise ukrainienne fait la une de l’actualité, on a beaucoup parlé dans la Presse des conséquences d’une interruption des livraisons de gaz russe à l’Europe (16% du gaz livré à l’Europe transite par l’Ukraine) et des factures que l’Ukraine doit à la Russie avec sa dépendance forte au gaz russe.

Or, il s’avère que l’Ukraine est un pays qui aurait (même si moindres que la France…) de grandes réserves de gaz de schiste, avec une grande partie dans la région Est (voir annexe 2, p 6). Selon le rapport de l’EIA (Energy Information Administration) de 2013, elles lui conféreraient (hors Russie) le troisième rang européen :

Chevron et Shell présents en Ukraine : Chevron à l’Ouest, Shell à l’Est

Ces deux majors ont signé des accords de prospection en Ukraine dans le domaine du gaz de schiste, l’un avec Shell à l’Est en janvier 2013 sur le champ gazier de Yuzivska et l’autre avec Chevron à l’Ouest (zone d’Oleska) en novembre 2013.

Lors de l’accord signé avec Shell (PSA sur une durée de 50 ans) en janvier 2013, l’Ukraine espérait un début de commercialisation de ce gaz de schiste en 2017 ! L’accord opérationnel fut lui signé en septembre 2013.
Indépendance gazière de l’Ukraine ?

Il est évident qu’avant de forer, analyser l’impact de cette production à venir potentielle est difficile, et l’on voit toutes sortes de chiffres sortir, permettant même, selon certains, à l’Ukraine de devenir « indépendante » de la Russie à moyen terme :

Conclusion :

Bien sûr, nous n’en sommes pas là, et le bassin ukrainien pourrait ne pas être à la hauteur des espoirs.

Il n’en demeure pas moins que l’intérêt porté par des majors tels Chevron et Shell porte à réflexion. A cet égard, nous avons été quelque peu interpelés par l’article publié par La Voix de la Russie cette semaine -20 mai- et intitulé : « Les USA veulent-ils mettre la main sur le gaz de schiste à Slaviansk et Kramatorsk ? » Voir en annexe 3 p 7.

De même la lecture du Guardian du 10 avril dernier « Why US fracking companies are licking their lips over Ukraine » http://www.theguardian.com/commentisfree/2014/apr/10/us-fracking-companies-climate-change-crisis-shock-doctrine soulève la question d’une invasion économique de l’Ukraine.

Ces deux points de vue se rejoignent dans un certain sens puisque « insinuant » une sorte de théorie du complot pour détacher l’Ukraine de la Russie au bénéfice des Américains.

Il n’est pas dans notre propos de prendre position ou partie, mais force est de constater que, comme nous le disions dans une de nos publications le 13 septembre dernier au plus haut de la crise syrienne : «Egypte, Libye, Syrie …Oui, le pétrole est une matière première géopolitique ! » http://aymericdevillaret.wordpress.com/egypte-libye-syrie-oui-le-petrole-est-une-matiere-premiere-geopolitique/ , les hydrocarbures (non seulement le pétrole, mais aussi le gaz) sont des matières premières géopolitiques ! L’économie rejoignant ou étant en avant de la politique…

http://www.lasyntheseonline.fr/matieres_premieres_-_la_synthese_on_line/petrole_et_gaz/le_gaz_de_schiste_ukrainien_un_enjeu_geopolitique_mondial,31,3657

Pourquoi l’économie israélienne se tourne-t-elle vers l’Asie ? envoyé par IRIB le 22/02/2015 @ 19:06
Pourquoi l’économie israélienne se tourne-t-elle vers l’Asie ?
IRIB- Selon le journal émirati, "Al-Khalij", au-delà des questions économiques, Israël se tourne vers l’Asie, pour des raisons militaires et des questions liées au renseignement.

Le quotidien émirati, "Al-Khalij", a écrit que, ces dernières semaines, les sociétés israéliennes manifestent de plus en plus d’intérêt à développer leurs activités, en Asie. Le but annoncé de ces sociétés est de profiter de la demande croissante, en Asie, pour les produits technologiques, les innovations et les produits manufacturés du régime sioniste. Le gouvernement israélien semble soutenir cette tendance des sociétés, pour deux raisons : d’abord, pour diversifier les marchés d’exportations des produits israéliens, ensuite, pour contrer les sanctions et les boycotts de plus en plus vastes que les pays européens imposent aux sociétés israéliennes.

Il y a un mois, le Premier ministre du régime sioniste, Benyamin Netanyahu, a déclaré : «Nous essayons, certainement, de réduire le taux de notre dépendance vis-à-vis des marchés des pays de l’Europe occidentale». Ce qui est important, c’est que le Premier ministre du régime sioniste a déclaré cela, lors de sa rencontre avec le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, qui a visité la Palestine occupée, du 18 au 20 janvier 2015. Il s’agissait de la première visite d’un Premier ministre japonais, en Palestine occupée, depuis neuf ans. Benyamin Netanyahu était, autrefois, ministre de l’Economie et des Finances du régime sioniste, et il est un défenseur fervent du marché libre. En outre, il a profité de la visite du Premier ministre japonais, en Palestine occupée, pour comparer les menaces nucléaires de la Corée du Nord contre le Japon, avec les menaces nucléaires qu’il prétend exister contre le régime sioniste. Cependant, il faut admettre que la tendance actuelle des sociétés israéliennes à développer leurs affaires avec les partenaires asiatiques a des raisons importantes. En premier lieu, le Premier ministre du régime sioniste, Benyamin Netanyahu, prétend que, dans les pays de l’Europe occidentale, une nouvelle vague d’islamophobie et d’anti-sémitisme pousse, selon lui, les sociétés israéliennes à trouver d’autres marchés économiques, dans le monde, pour offrir leurs produits, en alternative au marché des pays de l’Europe occidentale.

Mais on a raison de se demander si le régime sioniste pourra, vraiment, mettre fin à sa dépendance vis-à-vis des marchés européens. Autre question : pourquoi les sociétés israéliennes se tournent-elles vers les marchés d’Asie ? Les propos de Benyamin Netanyahu, lors de sa rencontre avec Shinzo Abe, coïncident avec les inquiétudes que les responsables du régime sioniste expriment, à l’égard des mesures commerciales que l’Union européenne a adoptées, pour protester contre la poursuite de la politique de colonisation israélienne, dans les territoires occupés palestiniens. En outre, les dirigeants de Tel-Aviv estiment que les problèmes commerciaux entre Israël et les pays de l’Europe occidentale pourront s’intensifier, de sorte que les boycotts et les sanctions conduisent, progressivement, les sociétés européennes à retirer de la Palestine occupée leurs investissements économiques. Dans ce sens, il faut rappeler que, déjà, plusieurs sociétés européennes, dont des sociétés néerlandaises et danoises, ont interrompu leurs interactions avec leurs partenaires israéliens.

L’auteur de l’article du journal émirati, "Al-Khalij", écrit : «En dépit de l’existence de ces inquiétudes, il faut souligner qu’en tout état de cause, l’Europe est encore le partenaire économique et commercial le plus important du régime sioniste, et l’Asie se place loin derrière, après l’Europe. Selon le bureau des statistiques israéliennes, l’Europe est le point de départ de 45.8% des importations d’Israël, qui envoie 35.8% de ses exportations vers les pays européens. Quant aux pays d’Asie, ils sont à l’origine de 22.05% des importations israéliennes, et absorbent, à leur tour, 25.04% de l’ensemble des exportations du régime sioniste. En outre, les statistiques montrent que 50% des exportations du régime sioniste, dans les pays d’Asie, sont représentées par deux sociétés israéliennes, c’est-à-dire, Entel et Israel Chimicals.

L’article du quotidien émirati, "Al-Khalij", souligne, aussi, que, pour les dirigeants du régime sioniste, le développement des relations économiques et commerciales est, également, un moyen permettant à Tel-Aviv d’augmenter son influence stratégique, dans cette partie du monde. Le régime sioniste a réussi à établir des relations avec plusieurs pays du continent asiatique, dont la Turquie, la Thaïlande, le Myanmar, le Cambodge, la Chine, l’Inde et les Républiques de l’Asie centrale. Selon l’auteur, les dirigeants du régime sioniste se félicitent de la réussite de leurs projets économiques et commerciaux avec les partenaires asiatiques, car, autrefois, le soutien de la plupart des pays d’Asie à la cause palestinienne, et les relations historiques des pays arabes avec l’Asie, (par l’intermédiaire du mouvement de la Solidarité Afrique-Asie ou le Mouvement des Non-alignés), avaient, pratiquement, verrouillé les portes de l’Asie, sur le régime sioniste. Aujourd’hui, la situation semble changer, radicalement, car la présence du régime sioniste, en Asie, n’est plus, seulement, économique et commerciale, car le régime sioniste est, également, en train de devenir l’un des plus grands exportateurs d’armements et d’équipements militaires vers les pays de l’Asie.

Le journal israélien, "Haaretz", avait rapporté, le 26 octobre 2014, que le régime israélien était devenu le plus grand exportateur d’armements et d’équipements militaires à certains pays d’Asie. Selon "Haaretz", l’Inde était le plus grand client d’armements israéliens. Ce pays a acheté des missiles anti-char à Israël, pour une valeur de 500 millions de dollars. Ce pays a décidé, aussi, d’acheter à Tel-Aviv des missiles Barak et des missiles équipés du système awacs, pour une valeur totale de plus d’un milliard de dollars. Mais l’Inde n’est pas le seul grand client des produits ou services israéliens.

En 2014, le gouvernement israélien a décidé de relancer un projet que Benyamin Netanyahu avait proposé, il y a douze ans, quant il était ministre de l’Economie et des Finances du régime sioniste. Il s’agit du projet du chemin de fer, pour des terrains très rapides, qui doivent relier la ville d’Ilat, (mer Rouge), au Sud de la Palestine occupée, à Ashdod, (Méditerranée). Le régime sioniste souhaite que ce chemin de fer soit une alternative au canal de Suez. Ce plan a été approuvé, il y a 20 mois, par le gouvernement du régime sioniste. Mais les critiques qui sont formulées contre ce projet ont retardé, jusqu’à présent, son application. La Chine est un partenaire de ce projet. Aujourd’hui, tout le monde sait que la Chine accorde un grand intérêt au développement des infrastructures des routes et des voies commerciales, notamment, entre l’Europe et l’Asie. Dans ce cadre, la Chine a construit un chemin de fer, qui relie, directement, le territoire chinois à l’Allemagne.

Quant aux pays de l’Asie centrale, tandis qu’après l’effondrement de l’ex-Union soviétique, les pays arabes avaient essayé de développer leur influence, dans ces pays, c’est, aujourd’hui, Israël, qui est en train de promouvoir ses relations avec ces anciennes républiques soviétiques.


http://french.irib.ir/analyses/chroniques/item/360066-pourquoi-l%E2%80%99%C3%A9conomie-isra%C3%A9lienne-se-tourne-t-elle-vers-l%E2%80%99asie

A quoi bon une alliance militaire Iran / Russie envoyé par IRIB le 22/02/2015 @ 18:57
A quoi bon une alliance militaire Iran/Russie?
IRIB-

L’Iran et la Russie partagent des intérêts géographiques et politiques conjoints, au Moyen orient. Entre temps Moscou se prépare à une vaste entrée en Iran après son accord éventuel avec l’Occident. La signature d’un accord de coopérations militaire par l’Iran et la Russie, le 20 janvier a donné lieu à de spéculations comme quoi cet accord constitue des efforts pour immuniser l’Iran face à toute intervention militaire pour stopper le programme nucléaire de ce pays. Cet accord transformera l’Iran en marché sûr pour l’exportation des produits militaires de la Russie, a écrit l’hebdomadaire Diplomate dans un rapport intitulé « les autres dimensions de l’accord militaire entre l’Iran et la Russie ». Ce traité de coopération militaire comprend la lutte contre le terrorisme, l’échange de forces militaires en matière de formation et l’utilisation mutuelle des navires des deux pays dans les ports respectifs.Les détails de ce contrat devront être expliqués lors de la prochaine visite, à Téhéran, de Poutine, le président russe.Selon ce rapport cet accord militaire est le dernier accord conjoint entre ces deux pays comprenant, également, une note d’entente en matière d’ échanges commerciaux et économiques ce qui aidera la partie russe face aux sanctions occidentalesx. Et ce rapport de poursuivre : L’Iran et la Russie partagent des objectifs géographiques et politiques, au Moyen Orient, dont la lutte contre la vague d’extrémisme, en Syrie, en Irak et en Afghanistan et la préservation de la stabilité en mer Caspienne. Une autre dimension de coopération entre Moscou et Téhéran porte sur l’accord éventuel de l’Iran avec les 5+ 1 et il est nécessaire que la Russie se prépare pour le moment où l’Iran entrrae en tant qu’élément principal sur le marché de l’énergie. L’Iran a besoin de combler le vide de sa présence sur les marchés internationaux, un vide en raison des sanctions imposées. Ce pays doit augmenter sa production et trouver de nouveaux marchés de l’énergie. Un autre résultat de la levée des sanctions sera l’équipement (par la Russie) de l’Iran de systèmes de défense balistique S-300 ou 400. Et ce alors que dans la donne actuelle la vente de ces système serait considérée comme la violation des sanctions imposées à l’Iran en 2010 mais en réalité la Russie subit pour sa part des sanctions occidentales. Il est probable que la Russie prenne en considération l’aspect économique de l’envoi de ces systèmes à l’Iran. La Russie se prépare pour sécuriser ses relations avec l’Iran après la levée des sanctions …

http://french.irib.ir/analyses/chroniques/item/360190-l%E2%80%99accord-militaire-conclu-entre-l%E2%80%99iran-et-la-russie-d%C3%A9jouera-toute-menace-militaire-contre-l%E2%80%99iran

Daesch st un projet israélien envoyé par Général Wesley Clark le 22/02/2015 @ 07:50
Le général Wesley Clark, ancien suprême commandeur de l’Otan, a déclaré à CNN que l’Émirat islamique (dit « Daesh ») avait été « créé par nos amis et nos alliés pour vaincre le Hezbollah ».

Le général Clark mettait ainsi clairement en cause la responsabilité d’Israël.

Depuis 2001, le général Clark est le porte-parole d’un groupe d’officiers supérieurs opposés à l’influence israélienne sur la politique extérieure des États-Unis, à ses développements impérialistes agressifs et au remodelage du « Moyen-Orient élargi ». Il s’était opposé au déploiement de troupes en Irak, et aux guerres contre la Libye et contre la Syrie.

http://www.voltairenet.org/article186819.html

Gaz de schiste ukrainien, et s'il était développé? envoyé par A. de Villaret le 18/02/2015 @ 07:34
[La création de l’Irak doit beaucoup à l’emplacement de trois puits de pétrole. La fracture entre deuxu Ukraines pourait relever de la mêm logique.]

L’Ukraine possède de vastes réserves de gaz de schiste, dont une partie non négligeable à l’Est. Quelles conséquences si celles-ci étaient développées ? Et le pourront-elles ? Oui, les hydrocarbures relèvent du domaine de l’économie géopoliticienne !

Depuis que la crise ukrainienne fait la une de l’actualité, on a beaucoup parlé dans la Presse des conséquences d’une interruption des livraisons de gaz russe à l’Europe (16 % du gaz livré à l’Europe transite par l’Ukraine) et des factures que l’Ukraine doit à la Russie avec sa dépendance forte au gaz russe.

Or, il s’avère que l’Ukraine est un pays qui aurait (même si moindres que la France…) de grandes réserves de gaz de schiste, avec une grande partie dans la région est. Selon le rapport de l’EIA (Energy Information Administration) de juin 2013,


L’Ukraine possède de vastes réserves de gaz de schiste, dont une partie non négligeable à l’Est. Quelles conséquences si celles-ci étaient développées ? Et le pourront-elles ? Oui, les hydrocarbures relèvent du domaine de l’économie géopoliticienne !

Depuis que la crise ukrainienne fait la une de l’actualité, on a beaucoup parlé dans la Presse des conséquences d’une interruption des livraisons de gaz russe à l’Europe (16 % du gaz livré à l’Europe transite par l’Ukraine) et des factures que l’Ukraine doit à la Russie avec sa dépendance forte au gaz russe.

Or, il s’avère que l’Ukraine est un pays qui aurait (même si moindres que la France…) de grandes réserves de gaz de schiste, avec une grande partie dans la région est. Selon le rapport de l’EIA (Energy Information Administration) de juin 2013, elles lui conféreraient (hors Russie) le troisième rang européen derrière la Pologne et la France.

Chevron et Shell présents en Ukraine : Chevron à l’Ouest, Shell à l’Est

Ces deux majors pétroliers ont signé des accords de prospection en Ukraine dans le domaine du gaz de schiste, l’un avec Shell à l’Est en janvier 2013 sur le champ gazier de Yuzivska et l’autre avec Chevron à l’Ouest (zone d’Oleska) en novembre 2013.

Lors de l’accord signé avec Shell (PSA - Production Sharing Agreemen - sur une durée de 50 ans) en janvier 2013, l’Ukraine espérait un début de commercialisation de ce gaz de schiste en 2017 ! L’accord opérationnel fut lui signé en septembre 2013.

Indépendance gazière de l’Ukraine ?

Il est évident qu’avant de forer, analyser l’impact de cette production à venir potentielle est difficile, et l’on voit toutes sortes de chiffres sortir, permettant même, selon certains, à l’Ukraine de devenir "indépendante" de la Russie à moyen terme.


Conclusion

Bien sûr, nous n’en sommes pas là, et le bassin ukrainien pourrait ne pas être à la hauteur des espoirs. Il n’en demeure pas moins que l’intérêt porté par des majors tels Chevron et Shell porte à réflexion. À cet égard, nous avons été quelque peu interpelés par l’article publié par La Voix de la Russie cette semaine – 20 mai – et intitulé : "Les USA veulent-ils mettre la main sur le gaz de schiste à Slaviansk et Kramatorsk ?"

De même, la lecture du du 10 avril dernier "Why US fracking companies are licking their lips over Ukraine" soulève la question d’une invasion économique de l’Ukraine.

Ces deux points de vue se rejoignent dans un certain sens puisqu’"insinuant" une sorte de théorie du complot pour détacher l’Ukraine de la Russie au bénéfice des Américains.

Il n’est pas dans notre propos de prendre position ou partie, mais force est de constater que, les hydrocarbures (non seulement le pétrole, mais aussi le gaz) sont des matières premières géopolitiques ! L’économie rejoignant ou étant en avant de la politique…

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-98377-gaz-de-schiste-ukrainien-et-sil-etait-developpe-1005970.php?1kUyX1l20zcHCYzG.99

En savoir r http:inien-et-sil-etait-developpe-1005970.php?1kUyX1l20zcHCYzG.99plus su//www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-98377-gaz-de-schiste-ukra

Le nouvel Etat fantoche de Bruxelles dans les Balkans: le Vovjodine envoyé par Wayne Madsen le 18/02/2015 @ 07:25
Conclusion:

De toute évidence, Vojvodine est la prochaine cible de l’alliance néo-conservatrice de George Soros. L’Union Européenne transfère actuellement des Albanais du Kosovo, de Macédoine et du Monténégro en Vojvodine. En arrivant à Novi Sad, principale ville de Vojvodine, les interlocuteurs de l’UE donnent 35 euros aux Albanais pour se disperser dans la province et y revendiquer le droit de résidence permanente. Selon le dernier recensement effectué en Vojvodine, le nombre de musulmans s’élevait à 3360. Toutefois, la transplantation d’Albanais musulmans issus d’autres régions de l’ex-Yougoslavie par l’UE vise clairement à alimenter une rébellion pour l’indépendance, à l’instar de ce qui s’est passé au Kosovo.


En Vojvodine, toutes les organisations de Soros et néo-conservatrices se montrent extrêmement actives. On y trouve notamment le National Endowment for Democracy et l’Open Society Institute de Soros. Boja Pajtić, président du gouvernement provincial de Vojvodine, qui parle couramment le hongrois et l’anglais, est comme un poisson dans l’eau au milieu des agents des ONG financées par Soros et la CIA dans la province. Ces mêmes agents coopèrent étroitement avec la sous-secrétaire d’État en charge des affaires européennes Victoria Nuland, celle-là même qui a guidé Grabar-Kitarovic vers la victoire en Croatie et se tient prête à lancer les provocateurs professionnels arrivés récemment de Roumanie, de Hongrie, d’Albanie et des camps roms des Balkans dans une guerre d’indépendance pour Vojvodine.


Si le scénario est inspiré de l’Ukraine, on a tout lieu de penser que ce que Nuland et ses néo-conservateurs ont en tête pour Vojvodine sera de chasser les Serbes, afin de disposer d’un pays accueillant pour les sociétés pétrolières et gazières occidentales désireuses d’exploiter les réserves d’hydrocarbures dans le secteur de Banat, dans la partie orientale de Vojvodine.


La Serbie a été amputée du Kosovo pour permettre à un pipeline de traverser les Balkans et offrir aux États-Unis une base militaire permanente, Camp Bondsteel. Aujourd’hui, l’indépendance de Vojvodine offrira à l’OTAN un approvisionnement stable en pétrole et en gaz naturel de Banat, et la vallée fertile du Danube pour la production d’aliments génétiquement modifiés. À l’instar de l’Ukraine, le complexe militaro-industriel occidental s’intéresse à Vojvodine pour extraire des hydrocarbures par fracturation hydraulique et confier l’agriculture à Monsanto.


Ce qui se déroule à Vojvodine n’est rien d’autre que de l’ingénierie démographique. On s’efforce de marginaliser la population serbe de Vojvodine en procédant de la même manière qu’avec les Serbes résidant auparavant dans les enclaves Zubin Potok, Zvečan, Kosovska Mitrovica et Leposavić, dans le nord du Kosovo, mais que l’UE s’est empressée d’oublier pour déclarer le Kosovo comme état albanais indépendant.


Aujourd’hui, l’OTAN et d’autres provocateurs occidentaux ont amené les villes ukrainiennes de Lougansk, Donetsk et Marioupol à figurer en première page des quotidiens au titre de zones de tuerie. Si des forcenées néo-conservatrices telles que Grabar-Kitarovic, Juresko Kero et Nuland parviennent à leurs fins, les bains de sang de demain porteront le nom de villes situées sur les zones de fracture ethnique de Vojvodine, telles que Novi Sad, Sremska Mitrovica, Kanjuza et Subotica.

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EukukEEFAuSIuWtQOy.shtml
________*
http://m.strategic-culture.org/news/2015/02/15/brussels-next-balkans-ersatz-state-vojvodina.html
____________________________________________________________

Un général français dénonce la manipulation dans l’affaire des attentats de Paris envoyé par General henri Poncet le 17/02/2015 @ 11:59
Un général français dénonce la manipulation dans l’affaire des attentats de Paris

Dans une lettre adressée à un officier musulman, le général français Henri Poncet s’élève contre les opérations de manipulation des émotions suscitées par les attentats contre le journal satirique Charlie Hebdo. Publiée par un site web, la lettre de cet officier supérieur confirme tout ce qui se dit sur la grosse machine propagandiste antimusulmans et anti-immigration qui s’est mise en branle depuis ces attentats meurtriers.

Rentrant des États-Unis quelques jours après les actions terroristes qui ont frappé la France, le général Poncet se joint ainsi à ces voix dissonantes qui dénoncent l’hypocrisie d’une classe politique en panne d’idées. « Je comprends ton malaise, car je me rappelle ton regard inquiet alors que, jeune sous-officier, tu venais d’être affecté à mon état-major et que, dans le cadre du petit tour que j’aimais faire régulièrement, j’étais entré à l’improviste dans ton bureau. Tu avais tout de suite vu que j’avais remarqué ton tapis de prière plié dans un coin. ‘Pratiquant ?’ t’avais-je demandé. Tu m’avais répondu par l’affirmative et j’avais vu ton soulagement quand j’avais ajouté : ‘Soldat français et musulman, pas de problème’ », a souligné cet officier supérieur de l’armée française.

Il poursuit dans sa lettre au capitaine Djamel : « Tu me dis également que tu t’es refusé de participer à un quelconque rassemblement. Je le comprends. L’élan émotionnel et spontané a été récupéré pour initier une opération de manipulation des foules qui a engendré ces manifestations de très grande ampleur. Je te rassure, si j’avais été en France, je m’en serais également abstenu ».

Cet ancien commandant des opérations spéciales ira plus loin en affirmant que « la liberté d’expression n’excuse pas tout et ne justifie en rien le droit à la caricature outrancière que j’assimile à l’insulte la plus méprisable ». Pour le général Henri Poncet, les caricatures de Charlie Hebdo ne sont donc pas de l’art. Elles ne cadrent pas non plus avec les valeurs républicaines ni avec le principe de la liberté d’expression et d’opinion. Il considère que la forte émotion suscitée par ces attentats a été utilisée par certains politiciens français au nom de la laïcité pour attiser leur haine du musulman.

« Gageons qu’avoir porté ces caricatures en valeur républicaine et en symbole de liberté, d’avoir voulu leur donner une caution nationale, va nous entraîner à chercher à marier la carpe et le lapin », avertit-il, rappelant ainsi ce qu’a écrit Albert Camus dans L’Homme révolté : « La liberté absolue raille la justice. La justice absolue nie la liberté. Pour être fécondes, les deux notions doivent trouver l’une dans l’autre leurs limites ».

Et toujours dans L’Homme révolté, il évoque cette limite en se référant aux Grecs et à « Némésis, déesse de la mesure, fatale aux démesurés ». Cet officier supérieur, révolté, estime que « c’est tout un pan de nos opérations psychologiques qui vient de s’écrouler. J’espère que nos autorités ne vont pas oublier que la liberté d’expression se décline aussi avec la responsabilité ». « Mais la classe politique, toutes catégories confondues, a voulu cacher son incurie et son incapacité à exercer les fonctions régaliennes de l’État depuis près de vingt ans », dénonce-t-il.

Il regrette qu’en se serrant les coudes, cette classe politique « ait joué à fond sur l’émotionnel pour ne pas se retrouver en position d’accusé par le peuple ». Il appelle ainsi le capitaine Djamel à ne pas baisser les yeux parce qu’il est musulman et à être fier de son armée. « De ton armée, Djamel, tu as le droit d’être fier, fier de toi-même, de tes frères d’armes. Tu peux regarder le drapeau de ton régiment sans baisser les yeux. Tu as droit au respect de tes concitoyens, de ton pays, de ton commandant en chef, parce que tu te bats pour la liberté, l’égalité et la fraternité », a conclu le général Henri Poncet.

Une lettre magistrale qui risque de soulever des vagues médiatiques dans l’Hexagone, plus particulièrement dans les milieux politico-médiatiques de Paris.

Rafik Meddour

Source : algeriepatriotique.com

Via http://www.cercledesvolontaires.fr/2015/02/16/un-general-francais-denonce-la-manipulation-dans-laffaire-des-attentats-de-paris-algerie-patriotique/

F

Projet "Le fruit de nos entrailles", appel à contributions envoyé par FAPEC - Maria Poumier le 15/02/2015 @ 08:39
Voir la présentation du projet de film "Le fruit de nos entrailles", ici : http://youtu.be/Hu5vNhI2E4w

Voir l’état de nos réflexions, dans un débat entre Maria Poumier et Meta TV ici

Projet de documentaire « Le Fruit de nos Entrailles » (voir sur youtube la présentation, 5’), quelques questions sur lesquelles vous pouvez apporter une contribution décisive.

Les gouvernements occidentaux n’ont jamais renoncé à l’eugénisme et au malthusianisme. Dans l’étape actuelle, l’oligarchie qui entend gérer nos sociétés cherche à instaurer dans tous les pays des lois autorisant la gestation pour autrui, qui, répondant à la stérilité croissante et exponentielle dans nos pays (actuellement 16% des couples) généraliserait à terme le contrôle de la reproduction humaine par les laboratoires « médicaux », en fait par le marché en pleine expansion du « Baby business », c’est-à-dire la marchandisation complète des femmes et des enfants, par l’industrie high- tech de la procréation.Ce projet de déposséder l’être humain de sa capacité organique et spirituelle la plus intime, dans une logique capitaliste de profit, et assorti d’une couverture idéologique en termes de « progrès » et de « liberté » rappelle furieusement l’histoire de l’esclavage industriel, tel que le pratiquaient les Européens avec les Africains : le projet, c’est maintenant « l’esclavage pour tous », le « Meilleur des Mondes » d’Aldous Huxley combiné avec celui de George Orwell, les totalitarismes du bon plaisir et du contrôle universel combinés grâce à la sophistication de la séduction par la propagande

Adressez vos contributions à contributions.film@gmail.com

Enfants en danger, raflés par la DDASS, simplement parce qu'ils sont d’une famille musulmane envoyé par Les grosses orchades, les amples thalamèges le 15/02/2015 @ 08:10
ENFANTS EN DANGER


La police et les services sociaux retirent cinq enfants dont un bébé de trois mois à un couple « soupçonné de radicalisme »

Du Cercle des Volontaires –Le 3 février 2015

Nous n’avons pas eu le temps matériel de vérifier les faits relatés dans ce communiqué de presse du CRIFRANCE, diffusé par le site islametinfo.fr. Mais les points essentiels de cette histoire sont si graves qu’il nous a paru indispensable de la relayer, ne serait-ce que pour que toute la lumière soit faite. En effet, nous avons là tous les éléments révélateurs d’une dérive générale inquiétante.
Pourquoi enlever leurs cinq enfants à ce couple musulman ? Y compris un bébé de trois mois, encore allaité au sein par sa mère ? Pourquoi, si le motif de retrait des enfants est le soupçon de la « radicalisation » du couple, les parents ne sont-ils pas arrêtés par la police ?
Raphaël Berland
Communiqué de la Coordination contre le Racisme et l’islamophobie (CRI)
Quand l’islamophobie d’état organise des enlèvements d’enfants
CRI dénonce avec la plus grande fermeté les enlèvements des cinq enfants de la famille M….. de Bourgoin Jallieu dans l’Isère, par la police, la justice et les services sociaux le jeudi 29 janvier 2015.
Alors que leur père se trouvait en Tunisie pour préparer leur déménagement dans son pays d’origine, afin de fuir le climat islamophobe étouffant de ces derniers temps, la mère a reçu la visite de la police et des services sociaux (cinq policiers et quatre fonctionnaires) qui ont décidé sur ordre des autorités judiciaires d’enlever les enfants à leur mère paniquée et en pleurs, les suppliant de lui laisser le dernier, âgé de trois mois et qu’elle allaitait. Avec une cruauté et une violence inimaginables, les trois enfants (âgés de trois mois, un an et demi et quatre ans) ont été emmenés vers une destination inconnue et les deux autres, âgés de cinq et six ans ont été enlevés à l’école avec les conséquences désastreuses qu’on imagine, sur leur état psycho-affectif, et sans qu’ils puissent voir leur mère.
Lire la suite…
Source : [url]http://www.cercledesvolontaires.fr/2015/02/03/la-police-et-les-services-sociaux-retirent-cinq-enfants-dont-un-bebe-de-trois-mois-un-couple-soupconne-de-radicalisme/
http://www.crifrance.com/[/url]

*
Gouverne mental
Genèse d’un sein musulman qui sauvera la France
Agathe Bay – Cercle des Volontaires – 6 février 2015

Mardi 3 février, comme chaque jour au lever, je fais un tour sur le site du Cercle des Volontaires pour y découvrir un article posté à 8H12 ce jour. Raphaël Berland, journaliste et co-fondateur du Cercle relaye un communiqué de presse émanant de la Coordination contre le Racisme et l’Islamophobe (CRI) titré :
« Quand l’islamophobie d’état organise des enlèvements d’enfants. »
Paragraphe choisi :
« Alors que leur père se trouvait en Tunisie pour préparer leur déménagement dans son pays d’origine pour fuir le climat islamophobe étouffant de ces derniers temps, la mère a reçu la visite de la police et des services sociaux (cinq policiers et quatre fonctionnaires) qui ont décidé sur ordre des autorités judiciaires d’enlever les enfants à leur mère paniquée et en pleurs, les suppliant de lui laisser le dernier, âgé de trois mois et allaité. Avec une cruauté et une violence inimaginables, les trois enfants (âgés de trois mois, un an et demi et quatre ans), ont été emmenés vers une destination inconnue. Les deux autres, âgés de cinq et six ans, ont été pris à l’école avec les conséquences désastreuses sur leur état psycho-affectif, sans qu’ils ne puissent voir leur mère. »
L’article lu, je me rends sur le site du CRI, compose un numéro en 06, et me trouve en communication directe avec Monsieur Abdelaziz C, Président fondateur du CRI. Ce Monsieur m’aiguille sur les membres actifs de la coordination.
Mercredi 4 février, rendez-vous à 10H dans l’enceinte de l’Apple Store Part Dieu à Lyon, (ville où se trouve le siège du CRI), avec Hasnae, référente du pôle juridique du CRI, et Safia, secrétaire du CRI, psychologue de formation. Nous nous rendons dans un café, sortons nos MacBook, respectifs, échangeons quelques mots essentiels puis visionnons une vidéo réalisée par le CRI.

Trois minutes de vérité

L’histoire relatée par les deux parents (sur la vidéo) me porte à croire que la famille incriminée se trouve être victime d’un plan « gouverne-mental » visant à faire passer le musulman des rues pour la pire des créatures. Comme je souhaite avoir le cœur net sur mon intuition première, je réponds à l’invitation du CRI à aller soutenir la famille en question. Nous faisons du co-voiturage, Abdelaziz est au volant. Direction Bourgoin-Jallieu. Rassemblement devant l’Hôtel de ville à 15 heures. Environ cent cinquante personnes sont réunies. Les blancos de mon espèce ne dépassent pas les deux pour cent. Pourtant il s’agit bien de venir défendre une mère dont on a enlevé les enfants dont un encore allaité.

Cruauté à l’état pur, inconscience poussée à son paroxysme
Rien de concret. Chacun rentre chez soi.
Jeudi 5 février. Nouveau rassemblement devant l’Hôtel de ville de Bourgoin-Jallieu. Voyant que rien ne bouge, la coordination décide de se rendre au Conseil Général d’Isère qui se trouve à deux pas. Tout est allumé à l’intérieur, une affiche annonce pourtant que le Conseil est exceptionnellement fermé cette après-midi là. La providence divine veut qu’une blanca (comme moi) a un rendez-vous dans les mêmes locaux. Les portes lui sont ouvertes. La coordination en profite pour rentrer tranquillement. Abdelaziz, doté de son micro haut-parleur, insiste une nouvelle fois sur le fait que la priorité du jour, c’est que le nourrisson arraché du sein de sa mère soit rendu à sa mère. Nous apprenons que son mari, le père des enfants qui vient de subir diffamations sur diffamations vient d’être libéré après quarante huit heures de garde-à-vue. Il arrive au Conseil Général. Un accueil emprunt de dignité lui est réservé. Cet homme n’a rien d’un terroriste. Juste, il a une barbe et fait la prière cinq fois par jour. Personne ne sait où sont les enfants.
Après moult tergiversations, il est annoncé à la maman qu’elle pourra voir son nourrisson « demain matin ». Le CRI est satisfait. Abdelaziz invite toute la coordination à quitter le Conseil Général.
Satisfaite, moi ? Non. À peine sortie du Conseil Général, je rentre à nouveau à l’intérieur des locaux en signalant aux policiers en fonction que je ne suis pas du tout satisfaite de cette décision. Je demande que le nourrisson soit rendu dès aujourd’hui à sa maman. Nous nous retrouvons à l’extérieur à nouveau. J’invite les bonnes âmes présentes sur les lieux à me filmer si possible (de dos) en train de redire aux policiers que je ne suis pas du tout satisfaite et que je réclame que le nourrisson allaité soit rendu à sa mère allaitante. Voilà huit jours que l’enfant a été enlevé…
Un chef habillé en civil, les mains dans les poches, se met en avant, et m’explique qu’une décision de justice, c’est une décision de justice ; l’horrifiante décision vient du Procureur de la République. Je lui rétorque à mon interlocuteur que la justice du gouverne-mental n’est pas la justice et que je souhaite que l’on m’explique pourquoi le nourrisson de trois mois n’est pas rendu à sa maman. Je signale que je n’appartiens ni au CRI ni a aucune religion sinon celle du Aimons-nous les uns les autres et que je n’ai pas l’intention d’aller faire le djihad en Syrie, mais que je suis simplement venue soutenir le CRI, Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie qui elle soutient une maman, cinq enfants et un père victimes de la cruauté institutionnelle.
Un flop. L’enfant ne sera pas rendu à sa maman. Le chef m’assure qu’il fera rapport.
Vendredi 6 février. Il avait été promis à la maman, Aïsha, qu’elle verrait son nourrisson ce matin. J’apprends qu’elle ne le verra qu’à 13 heures. L’enfant va-t-il lui être restitué ? 13H30, comme tous ceux qui soutiennent cette famille, victime comme tant d’autre de la vague d’Islamophobie bouleversant des centaines d’innocents depuis le 7 janvier, je reçois un sms écrit par Aïsha annonçant qu’elle va bientôt avoir le droit de voir son nourrisson. Il semble être à Grenoble.
J’appelle le Ministère de l’Ecologie et je demande à parler à Madame Ségolène Royal. Pourquoi ? Parce que Madame se targua souvent d’avoir allaité ses enfants dont un, si je me souviens bien, très intolérant au lait de vache. On me promène de standards en palabres. Ma dernière interlocutrice raccroche précipitamment.
L’enfant, s’il n’est pas restitué à sa maman ce soir, reste en danger sur tous les plans, et physiologique et psychologique. L’enfant n’est pas fait pour ingurgiter du lait de substitution, sauf s’il n’y a pas d’autre solution. L’enfant n’est pas fait pour être séparé de sa maman quand sa maman est une maman aimante.
Heureusement, le CRI pousse un cri d’alarme.
Non à l’infamille, oui à la Vie, vive le CRI !
Agathe Bay
Auteur de son état
NB : le CRI, Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie a besoin de soutien. (crifrance.com)

1 commentaire

Sylvie Haie

7 février 2015 à 0 h 53 min
Toutes les mères devraient manifester en France ! Je suis horrifiée en tant que mère. On n’enlève pas un bébé à sa maman qui l’allaite, elle n’a commis aucun crime, son bébé et les quatre autres petits non plus, on n’enlève pas des enfants à leurs parents alors qu’ils ne sont pas en danger. C’est quoi ces conneries ? Que devient la France, le soi-disant pays des droits de l’homme ?
Cette famille souhaite, apparemment, retourner dans son pays d’origine. Où est le délit ? On soupçonne le papa d’être un « islamiste radical », expression qui par ailleurs ne veut rien dire sauf qu’elle est dans l’air du temps. Des soupçons ne sont pas des preuves. Qu’on interroge le papa, mais qu’on ne prenne pas les enfants en otage ! C’est tout simplement monstrueux ! La police et les assistantes sociales feraient mieux de s’inquiéter du nombre croissant de disparitions d’enfants et de l’augmentation de la pédocriminalité au lieu de priver un bébé du sein de sa maman.
*

*
Kidnapping « légal » (suite)
Nouveau témoignage de la mère de famille qui s’est fait enlever ses cinq enfants par les gangsters en Prada et les « mégères de l’Apocalypse » à la française qui président aux destinées de ce qui fut un grand pays.



Depuis l’exécution des « Charlie Hebdo » et de quelques victimes collatérales, tous les prétextes sont bons pour alimenter la haine et adopter des mesures exceptionnelles contre la Communauté musulmane. Après les dénonciations d’enfants, la volonté de licenciement abusif d’un syndicaliste gênant pour sa hiérarchie ou encore la stigmatisation des étudiantes voilées en université, c’est au tour d’Aïsha Msakni de vivre un véritable cauchemar, ses cinq enfants lui ayant été retirés.
Dans la vidéo ci-dessus, cette mère éplorée et désespérée fait le tour de son appartement dans lequel vivaient heureux ses enfants. Jouets, matériel créatif et multimédia sont présents. On découvre un univers propice à la tranquillité, à l’innocent amusement, au bonheur… Loin, très loin, des accusations qui pèsent sur la famille. Et qui peut être assez taré pour imaginer qu’un père de cinq enfants en bas âge puisse aller risquer sa vie pour en tuer d’autres (de la même religion que les siens qui plus est) ? Il est vrai que des mères de famille américaines l’ont fait en Irak. Mais c’étaient des Américaines et, ici, c’est (c’était) la France.

*
Modeste avis
aux parents catholiques français,
aux parents protestants français,
aux parents juifs français, et
aux parents incroyants français

Aujourd’hui, la famille Msakni et ses enfants, parce qu’ils sont musulmans…
Demain, vous-mêmes et les vôtres…
Parce que vous n’aurez pas voulu laisser l’école de la pédocriminalité empêcher qu’ils se construisent…
Parce que vous aurez tenté de les protéger des perversions obligatoires…
Parce que vous n’aurez pas voulu qu’ils courent les risques d’une vaccination non moins obligatoire quoique dangereuse mais si profitable à certains…
Pour n’importe quelle raison et sans autre raison que le bon plaisir des « « élites » » au pouvoir, qui n’y sont que parce qu’on les y laisse.
Il ne s’agit pas, dans cette affaire (et dans toutes les autres qui s’annoncent) de convictions religieuses différentes, de croyance ou d’incroyance, et il ne s’agit pas non plus de civilisations incompatibles…
Il s’agit de totalitarisme.
D’un totalitarisme qui a entrepris de détruire les familles parce que son but est d’atomiser le tissu social du continent européen après celui de la Yougoslavie, des pays du Moyen Orient, du Sud de la Méditerranée, de l’Ukraine et de quantité d’autres dans le monde. Le maintien de son pouvoir illégitime est à ce prix.
La cause de la famille Msakni est la vôtre.
C’est celle de tous les parents.

Recherche

Sur le web

Sur ce site

Spécial


Lettre de Gérard Menhuin, soutien à Horst Mahler

Madame le Directeur d’établissement, JVA Brandenburg, Anton-Saefkow-Allee 22a, D-14772 Brandenburg, (Allemagne)

20 février 2015
Madame le Directeur, Vous avez retenu une lettre privée de Horst Mahler à sa femme parce qu'elle contenait la copie d’une lettre de lecteur envoyée par Mahler à la rédaction de la "Frankfurter Allgemeine Zeitung". La raison invoquée était que cette lettre de lecteur mettrait en danger le processus pénal. l’objectif de ce processus pénal est d’obtenir [pour Mahler] la possibilité de vivre une vie exempte de condamnations.
Il est toujours embarrassant de devoir expliquer des faits évidents à une personne vraisemblablement cultivée.
L'avocat Horst Mahler n'est pas un pickpocket ni un cambrioleur dont on pourrait s'attendre à ce qu'il se réforme après avoir purgé une peine. Ce n'est pas, chez Horst Mahler, un acte qui est visé mais une pensée.
L'écrasante majorité des citoyens européens moyens, même s'ils ne partagent pas les vues de M. Mahler, ne croient pas qu'un homme devrait être emprisonné pour avoir exprimé ses opinions. En tant que personne civilisée, vous ne croyez sûrement pas, Madame le Directeur, que le "crime de pensée" est une infraction punissable.
Même si l’on se trouve "dans l’ordre le plus libéral et le plus juste que l’Allemagne ait jamais connu" (Merkel .1.2009), cela ne signifie quand même pas que le but du processus pénal dans le cas de Horst Mahler soit de transformer ses modes de pensée. Si tel est le cas, alors le malfaiteur est bien plutôt celui qui a volé à un homme de 78 ans des dizaines d’années de
sa vie en raison de ses opinions.
Je vous demande d’user de bon sens pour montrer un minimum de compassion à l’égard de M. Mahler et de lui permettre d’envoyer librement des lettres à sa femme.
Avec mes sincères salutations, Gerard Menuhin, g.menuhin@gmail.com

***

SOLIDARITE AVEC LES VOLONTAIRES DE LA 1e BRIGADE INTERNATIONALE (ARMEE DE DNR) DU DONBASS ARRETES EN ESPAGNE PAR LE GOUVERNEMENT ALANTISTE !
FRANCO PAS MORT !!!
¡Solidaridad con la Ucrania Antifascista!…
Todo nuestro apoyo a los compañeros internacionalistas detenidos hoy en el Estado Opresor Español por el simple hecho de ser solidarios y defender al pueblo del Donbass de la bestia imperialista.
¡Estamos con vosotros!
¡Ser internacionalista no es un delito!

http://www.scoop.it/t/novorossiya
Page Facebook : https://www.facebook.com/novorossiya.center

***

Art Spiegelman réclame dans une interview de fin janvier
avec l’hebdomadaire allemand "Die Zeit", un des piliers du système journalistique sioniste en Allemagne, repris maintenant par le quotidien allemand "Die Welt", qui lui aussi soutietntla cause sioniste à 100%, par Alan Posener, que les lois mémorielles comme la loi Fabius-Gayssot ou le code pénal allemand 130 (5 ans pour "négation" de l’Holocauste) soient supprimées et que les "imbéciles" comme Dieudonné ou Faurisson ou maintenant en Allemagne Sylvia Stolz aient le droit de "nier" publiquement l’Holocauste sans crainte de poursuites judiciaires.

Son raisonnement : si on permet à "Charlie Hebdo" le blasphème contre la religion musulmane, alors il faut aussi permettre le blasphème contre la nouvelle religion de l’Holocauste.

Qu'un journal comme "Die Welt" publie un article comme celui-ci, avec ce titre ("Evidemment on peut nier l’holocauste !"), démontre-t-il que le Système soit troublé par le succès de Dieudonné et de l’évidence écrasante à plus en plus de gens du deux-poids-deux-mesures? Ou est-ce un gros lapsus de gens finalement bien naïfs, parce qu'ils sont calfeutrés dans une bulle rentable dont ils ne perçoivent nuellement la fragilité? Ou encore un symptôme dans une guerre de factions, le plus probable?

***

POUR Les mobilisations précédentes sur différents sujets: voir colonne de gauche sur votre écran : "SPECIAL VRAC MOBILISATIONS ACTUALITE

***

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
23 24 25 26 27 28 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Islam

Grave erreur dans le programme scolaire 2012, Lettre ouverte au ministère de l’Education nationale, par Cherif Boudelal

Les "Frères musulmans"… attention, dérapage! par Pierre Khalaf

Rencontres secrètes entre Israéliens et Rached Ghannouchi, islamiste tunisien

Islam et révolution, par Paul-Eric Blanrue

Le féminisme islamique, par Houria Bouteldja

Appel international à un moratoire sur les châtiments corporels, la lapidation et la peine de mort dans le monde musulman, par Tarkq Ramadan

Contre la loi "anti-burqa": manifestation lundi 13 septembre 2010

Niquab: soyez la main du dessus mes soeurs

Les richesses spirituelles de l’islam français

Prêche islamo-catho pour la Semaine Sainte: si le culte de l’H est obscène, alors …

Une grosse campagne pour un petit foulard

Déclaration des oulémas sur Gaza et l’Egypte

Comment être Français?

Lettre ouverfte à M. Bernard Kouchner

Le pape ou le Coran

Lettre de Régis Debray à Ben Laden

Le foulard de Troie

Existe-t-il encore une civilisation musulmane?

Lettre ouverte aux présidents du CRIF et de la LICRA

Des soldats français à Gaza

Pétition pour l’interdiction du CRIF

Pas en notre nom

Nous avons échappé à Farouk Osni

Pour une réflexion mondiale sur la morale

Un soldat américain converti par ses prisonniers à Guantanamo

Indécence: le long coma arabe

L'islam pur

PERSPECTIVES HISTORIQUES SUR l’ISLAM

Chrétiens

Qui sont les chrétiens d’Orient? Dossier

Les responsables chrétiens syriens demandent davantage d’objectivité aux médias occidentaux

Chrétiens crucifiés par les jihadistes en Syrie, par Radio Vatican

Qui milite activement pour la déchristianisation de l’Europe?

Le prix des chrétiens d’Orient

Pétition contre le blasphène

Saint Sylvain, patron des martyrs de Gaza

Ecolos cathos

Campagnes christianophobes en Israël, par Gilles Munier

Jean-Paul II vendeur de Zyklon B et la fabrication de la "repentance" chrétienne

Sur l’entrisme juif dans l’Eglise, par M. I. L. du Rocher

La foi sous occupation israélienne

La Russie doit se préparer à la guerre, dit l’Eglise orthodoxe, par DEdefensa

La Mère de Dieu contre Hollywoodisme et Hollowcost, par Maria Poumier

Graves entorses à la légalité contre de jeunes chrétiens qui voulaient aller au théâtre, communiqué de François Souchon, leur avocat

Chrétiens, indignez-vous! par le PAS

Le Vatican se retire de la Holocaust Task Force, par JP

Islamo-latino-coco? Oui, avec la Guadalupe, par Maria Poumier

Le sionisme responsable de la crise en Grèce, selon un évêque grec, par le PAS

Le Saint-Siège et Israêl, par Manuel de Diéguez

Le massacre de la cathédrale de Bagdad: des empreintes sionistes partout, par Jonathan Azaziah

Pie XII a sauvé plus de juifs que personne, par Benoît XVI

Synode des évêques du Moyen Orient: à propos d’Israël, par le PAS

Le singulier destin des chrétiens arabes, par René Naba

Palestine-Israël: Georges Adda déconstruit le mensonge christiano-sioniste, par Djamal Benmerad

Les chrétiens d’Orient, un message d’espoir, par Soraya Hélou

Spinoza et le noachisme

l'islam a décomplexé la pratique chrétienne

Le devoir de ne pas être d’accord pour descendre en flammes Benoît XVI

Tanouarn, l’abbé le plus shoatique de France

Dénonciations calomnieuses de pédophilie

Appel à la vérité (sur les succulences de la papalophobie)

Le lobby juif contre Benoît XVI

Les chrétiens de Jerusalem appellent au boycott d’israël

Pourquoi les catholiques français sont-ils aussi peu offensifs?

Liste chrétienne aux régionales

La foi laïque

L'apparition de la Sainte Vierge en Egypte a un sens

Message de Noël des chrétiens de Gaza

Béatification de Pie XII, alleluia!

Notre religion nationale serait donc le judaïsme?

Le document KAYROS de Palestine

Propter immolatos filios

Avec les chrétiens de Palestine, manifestation pour Gaza le 27 décembre à Paris

Chiffres sur le clergé en France

Simone Weil et Israël Shamir, par Jean-Claude Manifacier

Entretien avec le curé de Gaza Manuel Musallam

Benoît XVI appelle à accueillir les jeunes immigrés

Les catholiques visés par la censure

Mgr Williamson s'exprime dans Der Spiegel

Nouveau scandale papalo-météorologique

Pas vraiment sioniste, le pape…

Benoît XVI otage médiatique, en Afrique comme ailleurs

Notre christ est né de nouveau

a propos de l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne

Delanoe libère les parvis pour les nervis

L'archevêque de Porto Alegre déplaît à l’ADL

Credo in Unam Shoam

Les chrétiens se mobilisent pour Gaza

Des chrétiens et des lions

Ce que le pape n'a pas dit à Yad Vashem

Conférence de don Floriano Abrahamowicz

Cathos dans le collimateur

Révisos

Paul Eisen propose une action immédiate pour l’Allemagne

Dossier Elie Wiesel, empêtré dans ses mensonges, par Carolyn Yeager et d’autres

Vichy et la Shoah, enquête sur le paradoxe français

Hommage au Dr Roques, dont le doctorat fut annulé par l’université de Nantes pour mal pensance

Kenyan M Mutuma, expert en chambres à gaz

Nouveau livre sur les chambres à gaz

L'incroyable affaire Faurisson

Une rentrée bien shoatique

La Russie et l’idéologie de l’Holocauste

David Irving, le retour!

Une enquête censée être bouleversante sur l’antisémitisme

Fausses mémoires shoatiques, les premières condamnations lourdes, sur des NON JUIFS EXCLUSIVEMENT

David Cole, au lourd passè, fait des blagues

Une école américaine met en question la Shoah

"La magique chambre à gaz nazie" en voie de disparition chez les historiens

Comment ils vont s'en sortir, par Paul Eisen et Plumenclume

Le chiffre de Six millions dans la presse sioniste depuis les années 1900

Holocauste: l’Etat hongrois accusé de vouloir minimiser son rôle

Martin Gray, faussaire monstrueux

L'incroyable pacte entre sionistes et nazis

Infirmier à Auschwitz, 93 ans: bon à mettre sur le gril

Dossier: Nouvelles du révisionnisme historique 2010-2014

Toujours pas de loi antirévisionniste en Italie, le dossier

Dossier Williamson

Le procès de Nuremberg révisé dès 1946

Le révisionnisme sur l’archéologie, le temple de Salomon, les faussaires officiels, et le point de vue de Shmuel Trigano

PHotos et vidéos sur le site de Vincent Raynouard

Répression du révisionnisme: tous sont terrifiés, par Bradley Smith

Le Monde érafle le tabou de la Shoah

Il faut arrêter l’industrie de la Shoah, par Holger Apfel

Les révisionnistes proposent un débat, par Robert Faurisson

Les alliés ont-ils couvert le génocide des juifs pendant la 2ème guerre mondiale? par Virginie Linhart et Franck Brunner

En dépit de la répression le révisionnisme vaincra, par Robert Faurisson

Merci, M. le rabbin Alain Michel, par M° Trémolet de Villers, et suite des bonnes nouvelles

Le révisionnisme c'est quoi? par Esprits libres

3 interviews de 1989, par Robert Faurisson

Le centre de recherches d’Arolsen nie l’existence de données statistiques sur les camps de concentration et la nouvelle directrice est…

Jean Paul II avait été vendeur de Zyklon B, par Willima Cooper

De Roger Garaudy à Gilad Atzmon, la parabole du saxo, par Maria Poumier

Le CC a aussi censuré la loi Gayssot, par André Noël

L'étau se resserrre autour d’Elie Wiesel, par BosNews Life

Le négationnisme de Manuel de Diéguez

Au cadran de l’histoire il est minuit pour les menteurs et les dupes de l’"Holocauste"! par Robert Faurisson

Le loby juif et son industrie de faux témoins, par Franck Brunner

Un livre électronique iranien: l’Holocauste, le plus grand mensonge juif, par MEMRI

La phrase de 60 mots, par Ivan Levaï et Robert Faurisson

Contre une loi Gayssot aux USA, par Bradley Smith

Faurisson-Blanrue: ni fraude ni mensonge

Les victoires du révisionnisme, par Robert Faurisson (première partie)

Les victoires du révisionnisme, par Robert Faurisson (deuxième partie)

Les victoires du révisionnisme, par Robert Faurisson (troisième partie)

Le révisionnisme est partie intégrante de toute démarche scientifique, par Frank Brunner

Un dirigeant égyptien nie l’Holocauste, par The Washington Times

Le débat sur la Shoah, une urgence: article fantôme sur blog Nouvel Obs

Si les boîtes noires du 11 septembre et de l’Holocauste étaient ouvertes… par Mahmoud Ahmadinejad

Affaire Dirk Zimmermann: acquittement d’un révisionniste

Hamas et Holocauste: Haro sur les Hagiographes, par MEMRI

"Un abominable merdier intellectuel", par Maria Poumier

Les efforts de Gilbert Comte contre la Loi Fabius-Gayssot et la "lâcheté souveraine"

La chambre à gaz est-elle une vérité historique ou une vérité légale, par Pierre Guillaume

Letre de Vincent Reynouard à Mgr.Jacques Noyer

Les 10 commandements de la religion de "l'Holocauste", par Robert Faurisson

Quelques réponses à Mgr Jacques Noyer

Scrupuleux (sur le révisionnisme), par Mgr Jacques Noyer

Le Mrax de Belgique zappe le génocide juif

Vincent Dreyfus et Afred Reynouard, par Isaac Schlingelstein

Hollywood, instrument du retournement du Dhogme, par Maria Poumier

Les révisionnistes s'invitent à la conférence "comprendre et combattre le négationnisme"

Quand on jette en prison celui qui demande des preuves, c'est qu'on n'en a aucune à présenter, par Vincent Reynouard

Appel pour la libération de Horst Mahler

Joyeux Noël, par R Faurisson

La justice holocaustienne a perdu une nouvelle bataille, par Kevin Kather

La vérité ne se vote pas, par Piergiorgio Odifreddi

Merci Reynouard de payer le prix pour notre libération à tous, par Maria Poumier

Atermoixments :contre le tourisme pétitionnaire (qu'il pratique!), contre la loi Gayssot, et contre les révisos, par Yann Moix

Ouverture des archives du judéocide

Les universitaires italiens ne croient plus à l’incontestabilité du grand H, par Claudio Moffa

En confidence: l’inconnue c'est moi, par Maria Poumier

En quoi consiste l’Holocauste? Pas de réponse chez les juges allemands

Bricmont-Chomsky-Dieudonné-Faurisson: même combat, par R. Faurisson

L"Holocauste" "superstition" des Occidentaux, par AFP

Pétition pour l’abrogation de la loi Gayssot

Lituanie: un révisionnisme déguisé

Holocost is dead! Leur arme la plus précieuse…! Sniff!

La mémoire retrouvée des Chambres à gaz

Etude sur le déni du réel ou "Faut que ça saigne!"

R Faurisson n'est pas un faussaire

Acheter de la H. story pour $75

La vérité, l’Histoire et l’honnêteté intellectuelle

L'effondrement définitif du tabou

Culte des chambres à gaz: le bébé est vraiment mort

Et encore un évêque négationniste!

27 janvier 2010: Revisiter la Journée mondiale de l’Holocauste

Journée Mondiale de l’Holocauste: le bébé est mort

Dossier révisos 2005-2009

Troubles et trubions en Italie

Juillet 2007: chaud pour les révisos

Mai 2007; chaud pour les révisos

Empoisonnement par inexactitude

L'effondrement du DHOGME

Au trou, Dirk Zimmermann

Hommage à Michel de Bouard

Révisionnisme en Argentine

Au Brésil, encore un évêque négationniste!

Palestine

Hommage à Hussein Triki

Des parlementaires français encouragent eux aussi un bain de sang en Palestine

Palestine Papers: la radicalisation "s'institutionnalise", par De Defensa

L'Espagne, premier pays européen à reconnaître l’Etat palestinien, par Al Manar'

Lettre de remontrance sur la Palestine, par le Groupe des anciens dirigeants européens

La colonisation sioniste de la Palestine, par le PAS

Palestine: Face au déni international… , par Georges Corm

Wikileaks à la mode palestinienne, par Ken Freeland et Mazin Qumsiyeh

Palestine: lorsque la vie et la vérité sont sacrifiées, par Djamal Benmerad

Mohamed Ed Doura, le courage de Charles Enderlin, par Chems Eddine Chitour

Déclaration de Houston pour un seul Etat démocratique en Palestine historique, par le Mouvement du même nom

vendredi 3 septembre: Journée de Jérusalem (par le PAS)

Le débat (j'israelo-palestinien) au MEI, par Jean Brière

L'hypocrisie des 2 Etats: La Palestine historique est déjà un seul Etat

L'entrée en scène de la reine de Saba

Nos condoléances pour la mort du rabbin Moses Hirsch

Neturei Karta: La Palestine appartient aux Palestiniens

Une hausse sans précédent du cancer dans la bande de Gaza

Le Hamas nous protège

Le mythe de l’État palestinien au secours du sionisme

l'affaire Sakina Arnaud, Carrefour et l’étranglement de Gaza

Traduire en justice Hosni Moubarak pour crime contre l’humanité

L'Egypte construit un mur contre les Gazaouis

Pour la reconnaissance du Hamas

La Palestine appartient aux palestiniens

Le jour où le monde libre a laissé tomber Gaza

Bravo Cluzet!

Parution du témoignage d’Isabel PISANO: ARAFAT INTIME

Transformer l’Europe

La vérité sur la Grèce, par Mikis Theodorakis

Mécanisme d’effacement de la souveraineté: les députés de l’UMPS et Cie durcissent l’eurodictature, par Comité Valmy

Nouvelle guerre froide entre la Russie et l’Occident? par Philippe Migault

Comment Roberto Lavagna a sorti l’Argentine de la crise financière en 2002, leçon de méthode

Il aurait sans doute fallu activer les CDS sur la dette grecque, par Mory Doré

Athènes, une provocation bien organisée, apr Rizospastis

Avant-propos à la première édition iranienne de "Sarkozy, Israël et les juifs", par PE Blanrue

Les sanctions pétrolières contre l’Iran nuisent avant tout aux Européens, par Irib

Miss Jeanne d’Arc était communiste … ou va le devenir (M PEP et RG)

[Nationaliser] les biens du clergé, par La Lettre du lundi

L'euro, ce lit de Procuste, par Adrian Salbuchi

Les Indignés avec les Damnés de la Terre, mobilisation mondiale 10 décembre 2011

Le droit de réver, et 4 propositions pour la justice, par Arundhati ROY

Sortie de l’Otan pour la paix en Libye, par Guerrier Digital

L'avenir de la Grèce est aussi le nôtre, par De Defensa

Vive le cinéma indien, par Zalmoxis

Affaire d’Etat Sarkozy-Cassez, par Sedcontra.fr

Récurons nos baignoires, par Sadri Khiari

La popularité de DSK et le sentiment populaire réel, par M. Stricker et L. Pinsolle

Antisionisme: l’Espagne donne l’exemple! par le PAS

Pourquoi nous ne cèderons pas, par le Comité Valmy

Travailler moins pour penser plus? Et pourquoi pas? par Robert Zaretsky

Le pouvoir de transformer le monde, par Roger Garaudy

Le pluriversel et le katechon, une lecture de Carl Schmitt , par Zalmoxis

Français, on nous prépare à la guerre! Communiqué du PAS

Halima Boumediene a gagné! Nous en avons assez de la collaboration de nos dirigeants avec l’occupant israélien! Pas moyen de faire bouger les chrétiens pour la Terre Sainte? Soutenons ceux qui soutiennent ici le boycott!

Pétain et les juifs: le miracle du 8 octobre, par Pierre Guillaume (et Alain Michel)

Pétain et les juifs: les temps changent… le sens des mots y participe! par Pierre Guillaume

Pétain et les juifs: contre "l'histoire à l’estomac", par P.G. et François Delpla

Pétain et les juifs: un nouveau document authentifié par un garde frontière de l’armée israélienne ex-amant de Carla Bruni

La méthode du Parti Anti Sioniste (PAS)

La laïcité décérébrée de la France et l’avenir politique de l’Europe, par Manuel de Diéguez

Le conseil Mondial de la paix et les Portugais contre l’OTAN

Commissaires européens mercenaires des lobbies, par F Lemaire et G Jossec

L'antisionisme version espagnole, par le PAS

Expulsions de Roms: pour qui se prend Alain Minc? (Communiqué du PAS)

Quelques remarques sur le nationalisme français

Pour une alliance arc en ciel en France

Lettre ouverte au président du pays d’Asterix et Obélix

Islam et menaces d’attentats en Europe, par le Parti Anti Sioniste

Les malades mentaux répondent à Jean-Yves Camus

Iran

L'affaire Sakineh est sortie tout droit du chapeau occidental, par Gilles Lanneau

Iran: la riposte à l’ONU face aux mensonges argentins

Le trouble jeu d’Amnesty International dans l’affaire Sakineh, par Maria Poumier

Le discours du président Ahmadinejad à l’ONU, 23 septembre 2010 (1 version intégrale rayonnante, 1 version abrégée)

Le débat indirect Ahmadinejad-Obama, par Thierry Meyssan

Lettre à Tony Blair depuis Téhéran, par Lauren Booth

Le scandale Sakineh, par Thierry Meyssan

Ce mensonge sur la lapidation de Sakineh en Iran, par Jean Taffazoli

La IIIème guerre Mondiale se prépare: objectif Iran, par Michel Chossudovsky

Appel respectueux à la clémence pour Sakineh

Israël n'attaquera pas le premier, par Fidel Castro

Nouvelles sanctions européennes contre l’Iran (analyse du PAS)

Au sujet de la lapidation de femmes en Iran, par Pierre Panet

Qui a peur du nucléaire civil iranien?

Que doit faire Ahmadinejad pour recevoir le prix Nobel?

Prince of Persia (Les US vont-ils lâcher leur sanguinaire maître chanteur?)

Accord hitorique Iran-Turquie-Brésil

Le discours de Mahmoud Ahmadinejad à l’ONU

"Nous bénissons le président Ahmadinejad"

Bruit de guerre à Washington, vent de paix à Téhéran

De l’Argentine à l’Iran: mauvaises nouvelles pour Israël

Appel en faveur de l’indépendance de l’Iran

La politique nucléaire de l’Iran

Armes nucléaires, pourquoi cibler l’Iran?

Italie: un appel qui alimente le feu de la guerre contre l’Iran

la démocratie, Cuba et l’Iran

Ribas-Carbo et Maria Poumier à l’université de Téhéran

Kouchner démasqué comme agent d’Israël pour déstabiliser le PO

Sondage frelaté sur les Arabes et l’Iran

Soutien à l’Iran

Interview du président Ahmadinejad dans Newsweek

Amérique latine

La guerre des Malouines aura-t-elle lieu? Dossier

Malouines: le dessous des cartes, par Ice Zebra Station

France 3 s'attaque à PEMEX, par Icezebrastation

Vénézuéla, menaces de coup d’Etat judiciaire

L'histoire officielle de la mort d’Obama, une réponse argentine à Michel Collon, Noam Chomsky et Jean Bricmont, par Oscar Abudara Bini

Lettre de "Carlos" au commandant Hugo Chavez

Obama déçoit l’Amérique latine, par Marc Saint-Upéry

Cuba au miroir de Wikileaks, par Israel Shamir

Honduras: Les USA ont bel et bien soutenu un coup d’Etat, par Telesur

Le élections brésiliennes et américaines: des résultats opposés, par Immanuel Wallerstein

Aux peuples autochtones du monde, par Evo Morales

Rapport de Cuba à l’ONU sur 50 ans de blocus

Sarko expulse les gitans au lieu de chasser les milliardaires, par Fidel Castro

Le sommet Chavez-Santos en Colombie: l’irruption d’une paix négociée grâce à UNASUR, par Francisco Dominguez

Fidel Castro s'adresse à Barack Obama, par le PAS

Sur l’internationalisation de certaines richesses, par Cristovam Buarque

L'ALBA exprime son soutien à l’Iran

Pour Cuba, Lettres au président Obama, à B. Kouchner, au président de l’UE

La terrible guerre nucléaire, Israel, USA et Europe vont la déclencher, par Gilbert Léonard

Notre indifférence ostentatoire envers Finkieltoc, notre vive attention envers Fidel

Pour la libération des prisonniers politiques cubains aux USA

La guerre médiatique contre Cuba

Mort d’un "preso" à Cuba

Cuba: Le suicide d’Orlando Zapata Tamayo

Tandis que le capital israélien à Cuba prospère, les cubanologues communistes français inventent l’holocauste caribbéen

1947: La guerre biologique des USA contre l’économie mexicaine

Nobel de la paix pour Fidel Castro

Je soutiens le président Obama

Israël au Honduras, bien sûr

Israël forme les paramilitaires colombiens

Israël accroît sa présence militaire en Amérique Latine

Le prétexte argentin pour attaquer l’Iran

Chavez, quel rapport avec la Liste Antisioniste?

Venezuela: remake de la conspiration médiatique

RCTVenezuela, pétition

Venezuela, Haïti, noirs de France: même combat!

Globovision ou l’incitation à la rébellion

La mafia juive en Argentine

Ce qui se prépare en Argentine

L'Argentine prisonnière

Séminaire holocaustiquant conjoint franco-argentin

Leçons de l’élection de Mauricio Funes au Salvador

L'amarante entre en résistance

Venezuela: attaquer la synagogue?

Lettre ouverte de M. l’ambassadeur du Venezuela, au journal Le Monde

Le Honduras dans les ténèbres

COUP d’ETAT AU HONDURAS: UNE ERREUR SUICIDAIRE

Chavez applaudit Obama

L'association israélite de Caracas remercie le président Chavez

Obama n'a pas envahi le Honduras

censure

Pour un bilan de l’oeuvre de Roger Garaudy

La future puissance des Anonymous inquiète la NSA

Contre les persécuteurs estampillés de gauche, par Jean Bricmont

En confidence, Entretien avec l’Inconnue, par Robert Faurisson et Maria Poumier, Sommaire

Wikileaks menacé par "la mère de toutes les diffamations", par Israel Shamir

Autocensure politique, le scoop!: The Guardian censure et déforme les dépêches Wikileaks, par Israel Shamir

Wikileaks, la presse à imprimer et la Bible, par Sara Flounders

L'AFP ment en toute impunité, par le Rassemblement pour l’initiative citoyenne

Pour la liberté d’expression, pétition par Robert Ménard

Supprimer les articles vous concernant dans les moteurs de recherche

Le filtrage sans juge serait inconstitutionnel, par Aymeric Pontier

Rupture psychologique, par Dedefensa

Pour la liberté d’expression, une lettre à Frank La Rue, par Bradley Smith

Intimidations du CRIF: F Mitterrand baisse la culotte, Le Monde relaye les affres des intellos…

Intimidations du CRIF: veut-on nous rendre antisémites?

Intimidations du CRIF: ça plie au ministère de la culture

Intimidations du CRIF: ça bouge chez les magistrats

Intimidations du CRIF: ça bouge à l’ENS! La honte pour BHL et Finkielkrot!

Tout est bien qui finit bien, par Pierre Guillaume

Guilt by association, par Jean Bricmont

Australie: publier des liens vers des sites bannis = $11 000 par jour

Wikileaks: la presse française critiquée

Il faut défendre Wikileaks, par Frank Scott et Eric Walberg

Il faut censurer les antisémites, le cyber-fléau, et vite! par la FDII

Nicolas Bedos victime d’une fatwa sioniste, par Djamal Benmerad

la fin prochaine des mastotocks DailyMotion et Youtube, par Les Ogres.

Une radio française parle enfin de l’emprisonnement de V. Raynouard

Le mythe des "intellectuels" s'effondre autour de l’affaire Dreyfus

Vincent Reynouard s'explique sur la liberté d’expression

Juifipedia: unis contre la connaissance, par Gilad Atzmon

Commander les publications diffusées par l’Association "Entre la Plume et l’Enclume"

Entre la liberté et le bonheur, …[le pouvoir engraisse et/ou torture le bétail], par George Orwell

1 an ferme + 60 000 euros + extradition pour défaut de croyance: le cas Raynouard, par Paul-Eric Blanrue

Hadopi et le projet délirant de "spécifications fonctionnelles des moyens de sécurisation"

Wikileaks et la sagesse collective, par Wikileaks

Rapport de l’OSCE sur la liberté de la presse en Europe

La mort de Fadlallah et la censure imposée par l’Occident, par Matthew Cassel

La Préface inédite/interdite à La Ferme des Animaux , par George Orwell

Liberté d’expression pour les 4 militants de Tours

Après Helen Thomas, les langues se délient…

Pour les antisionistes c'est payant ET LE CRIF S' ENERVE, par le PAS

Blanrue aide à faire le tri entre les enfants de P… et la rue!

Les pantins de l’Elysée se démasquent à Radio France

SPCJ: Une officine sioniste mal connue

L'industrie du mensonge en surchauffe!

Dovid Weiss invité par La Plume et l’Enclume en octobre 2008

Déontologie des mediats: Lettre ouverte au Figaro et aux autres

Dominer par la paralysie, une exploration de l’univers shoah

Evidences

Les Manifestes publiés par l’association Entre la Plume et l’Enclume

Le système d’information et la guerre contre l’Irak

Norman Finkelstein ou German Frankestein

Faurisson, Moix, Frèche, Blanrue, Dieudonné: l’ère de la répression des mots

Pour la censure sur internet

ARTE contre INTERNET

ACTA et censure sur internet: 1350 sites (en français) visés

Propagande sioniste dans les cartables

La pensée rend libre

Pas crédible mais…

Wikipedia discrédité

Embedded à la française

Ceux qui voient des antisémites partout

la prostitution politique

Censure par le mépris concernant l’esclavage et l’Afrique

Liberté d’expression: état des lieux

Nèg marrons d’hier et d’aujourd'hui (Collection Manifestes)

Négrophobie et témoignage de Spartakus R. (Collection Manifestes)

Le lobby pro-israélien en France et la tyrannie du libéralisme (Collection Manifestes)

En Confidence VII

En Confidence VI

En Confidence V

En Confidence IV

En Confidence III

En Confidence II

En Confidence I

Manifeste pour l’éradication du sionisme (Collection Manifestes)

LETTRE AUX MINISTRES DE LA CULTURE ET DE LA JUSTICE

HOMMAGE A ROGER GARAUDY

La Révolution d’octobre (a commencé): depuis Edgar Morin jusqu'à Dieudonné

Un télégramme pour M. Nicolas Bonnal

Bricmont répond sur Blanrue

Très bien et vous, sur la liste de Dieudo

Alterinfo traîné en justice

Un féminisme mortel (bis)

Serge Moati le tabouiste, par Isaac Schlingelstein

Orient

Pour la libération de nos compatriotes et confrères prisonniers à Baba Amr par Thierry Meyssan

S'opposer à la politique de la cannonière, par Li Quingsy

Bachar l’inoxydable, par Barah Mikail

La Chine, puissance impérialiste triomphante, par Robert Bibeau

Fin de partie au Proche-orient, apr Thierry Meyssan

Ahmed Mana¨, observateur de la Ligue Arabe en Syrie, accuse…

« Printemps arabe » : Youssef Al-Qardaoui, Bernard-Henry Lévy : même combat ? par Ahmed Bensaada

Du printemps arabe à l’automne libyen, par René Naba

La politique arabe de la France, par Badia Benjelloun

Arabesque américaine: le rôle des USA dans les révolutions arabes, par Ahmed Bensaada

A la demande de l’USraël, les troupes saoudiennes entrent à Bahreïn, par le PAS

Les révolutions arabes et nous, par Gregoire Lalieu

Traité de paix israélo-égyptien, l’humiliation du peuple égyptien, par le PAS

Crise politique au Liban: compte à rebours avant une nouvelle guerre, par le PAS

Appel pour la libération de Tarek Aziz et de tous les prisonniers politiques en Irak

Les juifs de l’Inde, par Ines Ehrlich

Afghanistan: la guerre perdue d’avance, par le PAS

Le fléau que les Américains laissent derrière eux en Irak, par Robert Fisk

L'indomptable Liban, analyse du PAS

Menaces de guerre au Liban (analyse du PAS)

Hydrocarbures: Les Russes et les Chinois marquent des points

Non à la guerre contre l’Afghanistan

Soutien aux forces des Talibans

Israël

Israël se refait une virginité en Chine, dossier

Les 11 règles des media français pour parler d’Israêl et de la Palestine, rappel

La déstabilisation s'introduit en Israël même, en témoigne David Grossman

Israël et Allemagne, les relations militaires, par Martin van Creveld

Des fissures dans le béton : une mémoire pourrie

Soutien à l’Appel de la communauté russe pour déguerpir

27 janvier en France: la Shoah et Israël sont indissociables, par IRIB

9 millions d’Israéliens à poil, par Jean Marc Manach

Israël menacé dans son existence, mais par lui-même, par De Defensa

Israël et le destin de la démocratie mondiale, par Manuel de Diéguez (extraits)

Soutien à Mordechai Vanunu Prix Nobel de la Paix

Prix Nobel de la Paix pour Mordecai Vanunu, par UAP (Mexique)

Compte à rebours pour la disparition d’Israël, par le PAS

Le Hezbollah a découvert les méthodes israéliennes de piratage des portables, par al Manar

Le "Grand Israêl" coloniserait une partie de l’Irak, par Wayne Madsen

L'ADN au service du crime parfait…. provisoirement

Vu Ariel Sharon assassiner deux enfants palestiniens, par Cnaan Lphshiz

La "fuite" sur les 200 criminels de guerre frappe la société israélienne, par Paul Larudee

Le bourreau de la Colombie et du Sierra Leone Yaïr Klein libéré par la Russie

Boycott d’israël:qu'est-ce qui est vraiment indigne et illégal? par Michel Collon

De l’inexistence de l’Etat d’Israël en droit international

L'effondrement imminent d’Israël en Palestine, par Francis A. Boyle

Platini contre Israël

Israël l’"Etat-membre" le plus coûteux de l’UE, par Oscar Abou-Kassem

L'AIEA demande à Israël de signer le traité de non-prolifération

Ah bon, Israel s'est glissé dans l’UE! par Robert Fisk

Les méthodes de torture dans les prisons sionistes, par le CPI

Israël n'attaquera pas le premier, par Fidel Castro

Il faut redorer le blason du sionisme (Analyse du PAS)

Le printemps des agents du Mossad en France

Israël, fleuron de la démocratie occidentale

Tel Aviv décide, Washington et ses satellites européens entérinent

Israël prépare une nouvelle guerre

OCDE sionisée à mort

Le nucléaire israélien sur l’agenda de l’AIEA

Pas de solution pour le sionisme

Tel-Aviv-sur-Seine: les élus communistes ont voté oui à Ben Gourion!

Aux origines du sionisme français

La trahison de Léon Blum

Le sionisme s'invite à Pâques

Le 30 mars 2010, nous aussi on boycotte Israël, madame la ministre!

Les Franco-israéliens, la petite france et le Grand Israël (I et II)

Nucléaire Israélien, l’Europe à l’abri ?

L'rak s'apprête à traduire Israël en justice

Tribunal Russell pour les crimes israéliens, jour 1

Traduire l`Etat d’Israel en justice

Sahra Wagenknecht refuse de saluer Shimon Peres

Propagande et désinformation à l’israélienne

Les poursuites judiciaires contre Israël, où en est on?

Mordechai Vanunu à nouveau au trou

En Israël, l’Etat belge condamné à 2 millions d’euros

la vérité sur l’entité sioniste finira par s'imposer

Les 10 pires erreurs d’israël

Arieh King, "agent immobilier" de la colonisation à Jérusalem

Le Mossad s'entraîne à poser des bombes

Israël reconnaît le vol d’organes

L'Etat belge condamné par Israël

Soixante années de silence des banques israéliennes

Revisiter Arthur Rupin

Eurodéputés chassés comme des malpropres par Israël

Les pilleurs de corps

Israël comme la lumière parmi les nations

boycott Agrexpo-Carrefour

En France aussi, on équarrit

Equarrissage à l’israélienne

Don et vol d’organes dans le folklore juif contemporain

La "collecte d’organes" à l’israélienne: une nouvelle "diffamation sanglante"?

Trafic d’organes en Algérie aussi, au profit d’Israël

La bataille des voleurs de dépouilles, nouveaux développements

Trafic d’organes en France aussi, sur Eliane Kabilé hospitalisée à Gonesse?

Selon Finkelkraut, les Shoananas de 13 ans, c'est bonnard

Passé pornographique vs Présent criminel

Tant va la cruche à l’eau

Israël est un monstre à la puissance N

Haut